• 10 - DE ÅNDALSNES A LÆRDAL

    65 – Lundi 9 juillet


    13° - toujours gris

    Route des trolls-troll Route des trolls--cascadeEn fin de matinée nous décidons quand même de lever le camp.

    Après quelques kilomètres nous sommes au pied de la Trollstignen et commençons les lacets, il y en a 11 dont certains assez serrés. C’est une belle route de montagne pas très large mais avec des emplacements pour se croiser ou stationner qui culmine à 852m, la pente moyenne est de 8%. Nous passons au dessus de deux belles cascades : Stigfoss et Tverrelv . Les nuages sont toujours très bas, mais nous arrivons à voir les cascades et la vallée.

    Progressivement nous entrons dans les nuages, le GPS devient un bon guide pour nous indiquer les virages.

    Route des trolls-cascade Route des trolls-montée Route des trolls 

    En haut, un grand parking nous accueille. Un sentier est aménagé avec des plateformes, et les nuages se déchirent juste le temps nécessaire pour admirer cette route des trolls.

    Cela ne dure pas, nous sommes à nouveau dans le coton pendant notre déjeuner et une partie de la descente.

    Nous aurions aimé avoir du soleil, mais ces nuages donnent une ambiance plus « trollesque » à notre virée.

    Celle ci est moins impressionnante que la montée. Puis le soleil se montre et de magnifiques cascades s’offrent à nos yeux.

    Geiranger fjorden-Queen Mary et les sept soeursLe ferry nous emmène de Linge à Eidsdalen, nous retrouvons la montagne et la route des aigles, pente moyenne 10%. La descente nous permet d’admirer le fjord Geirenger, et deux bateaux de croisière. L’un d’eux est le Queen Elisabeth, vraiment impressionnant.

    Geirange  Route des Aigles

    Nous allons sur le camping, au bord du Fjord, nous sommes aux premières loges pour voir les bateaux.

     

     


     

    82kms - N 62.11490   E 7.18358



    66 – Mardi 10 juillet


    12°

    Geiranger-Arion et Costa Fortuna Geiranger-cascade

     

    Dès ce matin le Costa Fortuna et l’Arion arrivent à Geiranger, ils passent juste devant nous. C’est toujours impressionnant ces gros bateaux de croisière qui remplissent le fjord.

     

    Geiranger-Aida mar

    Vers 11h c’est le tour de l’Aida mar.

    C’est ensuite un défilé continuel de bateaux taxis qui emmènent les passagers à quai.

     

    Geiranger Geiranger fjorden-vue du camping 

    Nous allons dans le village chercher notre pain, mais arrivé sur place nous décidons de prendre un encas et d’attendre l’Hurtigruten. Nous complétons notre encas d’une gaufre accompagnée de chantilly et de confiture de fraise.

    Geiranger-HurtigrutenVers 13h40, le Richard With apparaît, il n’accoste pas au port. L’embarquement est assuré par un bateau liaison, l’Hurtigruten repart aussitôt.

    Nous restons un moment à regarder le va et vient sur le fjord.

    Aujourd’hui est une vraie journée relâche.

    Vers 18h15 l’Aida repart nous saluant de ses coups de canons et de trompe, le fjord devient bien vide. Le spectacle n’est plus assuré que par les ferries.

    Geiranger-troll

     

     


          0kms - N 6211490   E 7.18358

     



    67 – mercredi 11 juillet


    13°-nuageux

    Trois bateaux de croisière arrivent ce matin.

    Nous allons sur l’embarcadère pour prendre le ferry qui nous emmènera à Hellesylt.

    Geiranger-Raid Paris Cap Nord Geiranger- Raid photo Paris Cap NordDans la file d’attente, il y a plusieurs voitures de Français qui font un raid photos Paris-Cap Nord. Ils effectuent ce périple en un mois. Une selection des meilleures photos paraitra dans National Géographic.

     

    Parmi les équipages nous repérons un couple du Loir et Cher, de Blois plus exactement. Ils font la promotion Cœur Val de Loire, du Château de Chaumont et de la Loire à Vélo.

    Geiranger fjorden-les sept soeurs Geiranger fjordenA 11h nous partons pour notre « mini croisière » sur le Geiranger. Des informations sont données sur les différentes cascades rencontrées. Certains ont eu parfois la chance d’avoir des commentaires en Français, mais pas nous.

    Même si le temps n’est pas ensoleillé, nous profitons de cette traversée, nous admirons entre autre les sept sœurs.

    Geiranger fjorden- sept soeurs

    Arrivée à Hellesylt HellesyltNous faisons ensuite un petit tour dans Hellesylt et reprenons la route vers Horneset où nous prenons un deuxième ferry pour Magerholm. Nous rencontrons encore quelques bonnes descentes à 10%, de belles vallées vertes, cultivées, toujours de grandes fermes bien entretenues.

    Geiranger-Ålesund

    Nous filons ensuite vers Ålesund.

    Ålesund-la bretagne Ålesund-stand FrançaisNous avons quelques difficultés pour stationner car c’est la fête, genre foire. Parmi les exposants nous avons eu la surprise d’en voir un qui vendait des savons de marseille, à côté de lui, un autre vendait des galettes bretonnes, en face c’était des fromages de nos alpages puis de la patisserie française. Il y avait même un stand de bonbons Haribo.

     

    L’Hurtigruten Finnmark est arrivé pendant ce temps, son escale est de courte durée.

    La ville a été reconstruite après l’incendie de 1904, elle offre de jolies façades art nouveau, avec tourelles, hauts pignons et frontons.

         Ålesund Ålesund-façade 1906

     

         Ålesund-entrepots                 Ålesund-façade

    De retour au camping nous avons la désagréable surprise de constater que les deux CC ont été verbalisés.

    Nous allons sur l’aire CCI en faisant un grand détour, car la route est coupée par la fête.

     


    100kms - N 62.47635   E 6.15948



    68 – jeudi 12 juillet


    12° - gris

    Ce matin c’est le Trollfjord qui se met à quai devant nous.

    Hurtigruten-Trollfjord

    Ålesund-vue depuis Aksla Ålesund-les iles

    Nous montons ensuite à Aksla, nous stationnons près du stade où il doit être possible de  passer la nuit.

    Nous continuons à pied pour le point de vue.

    Nous avons une jolie vue d’ensemble sur la ville et les iles, mais le temps couvert en atténue sérieusement les contours. L’Arcadia que nous avons vu arriver hier matin à Geiranger est à quai aujourd’hui à Ålesund.

     

    Nous repartons sous la pluie.

    Hareid à Runde-dans le brouillard

    Dans le ferry de Solesund à Hareid nous restons dans le véhicule. La traversée est courte, heureusement car ça bouge.

     

    Hareid à Runde-épouvantail en ciré Runde

     

     

     

    Nous prenons ensuite la direction de Runde. Dans les champs les épouvantails ont des cirés jaunes.

    Je pense que par beau temps, cette route doit être superbe et doit rivaliser sérieusement avec les Lofoten et la route de l’Atlantique.

    Nous nous installons au Goksöyr Camping à Runde, et partageons un chocolat chaud en compagnie de Jacqueline et Patrice.

    Puis faisant fi de la grisaille, de la bruine et du vent nous entreprenons d’aller au phare Runde Fyr.

    Le sentier goudronné au départ démarre raide. La pente, d’après Vadrouille, serait de l’ordre de 40 à 50% sur les premiers 800m, puis 20% ??!!

    Nous traversons des près avec des moutons, le sol est particulièrement mou, imbibé d’eau…

    Runde-dans le brouillardVous ne voyez rien ou pas grand chose, c’est normal, la visibilité est d’environ une quinzaine de mètres. Si vous regardez bien vous verrez une personne avec un chapeau  de marin jaune.

    Runde-

    Au bout de 75mn nous décidons de rebrousser chemin, et ne tentons même pas de prendre le sentier qui conduit à la falaise des macareux. Ils sont visibles à cet endroit vers 21h.

    Jacques, qui a pris un chemin différent de nous a réussi à en apercevoir, au retour il s’est égaré dans le brouillard et s’est retrouvé au phare.

    Macareux - brouillard Macareux- Macareux 

     


    84kms - N 62.40410   E 5.62554



    69 – Vendredi 13 juillet


    12° - gris

    A 11h nous embarquons sur l’Aquila. Il nous emmène au pied des falaises pour voir les oiseaux. Le « capitaine » donne des explications en anglais sur les différentes colonies qui peuplent ces falaises.

    Runde-cormorans

    Nous voyons des cormorans, des guillemots, des pans de roches couverts de fous de bassan, de mouettes tridactyles, quelques macareux en train de pêcher mais très difficile à photographier, nous apercevons aussi des pygargues à queue blanche, un aigle.

     

    Cette sortie en bateau est vraiment très agréable, c’est à recommander.

     

    aigle Runde-aigle Fou de bassan

    fous de bassan Runde-fous de bassan-vol et nids Runde- vol fous de bassan

    Runde-guillemots Runde-macareux Runde-mouettes tridactyles

    A 14h le brouillard tombe à nouveau.

    Nous prenons deux ferries : Arvik-Koparnes et Lote-Anda, nous avons longé le Vanylvsfjorden et le Nordfjord, fait un peu de route de montagne bordée de lacs.

    Les GPS capricieux nous font quitter la E39 et emprunter une petite route pour aller à Sandane.

    Un parking  près d’une église face au fjord nous accueille  pour la nuit. Les sommets enneigés sont toujours dans les nuages, tandis que le bord du fjord très verdoyant paraît illuminé.

     


    148kms - N 61.80761   E 6.14231



    70 – Samedi 14 juillet


    13° - gris (j’aimerais bien changer de couleur !)

    De Sandane à Skei

     

    Nous traversons une vallée étroite « vatedalen » dans laquelle coule la storelva, nous y croisons comme d’habitude quelques animaux en liberté.

     

    Nous avons même droit à notre défilé du 14 Juillet. Les chèvres, imperturbables, suivent leur route pour aller dans un pré quelques kilomètres plus loin, l’herbe y était certainement plus verte !!

     

                défilé 14 juillet     défilé du 14 juillet

     

    Gaularfjellet Vallestadfossen-séchoirs à fourrage

     

    A Skei, nous décidons de ne pas suivre la route 5 et ses nombreux tunnels, mais de prendre la route 39, puis la route touristique 13 « Gaularfjellet ».

     

    La Vallestadfossen comporte sur la partie que nous suivons 13 chutes. Certaines sont bien aménagées, des ponts passent au dessus, et des sentiers suivent son parcours.

                 Vallestadfossen-Likholefossen              Vallestadfossen.Likholefossen

    A partir d’un col encore enneigé, une route en lacet qui n’a pas grand chose à envier à la route des Trolls redescend vers le Vetlefjorden.

    Descente Vers le Vetlefjorden

    Un ferry nous fait passer de Dragsvik à Hella.

     

    Sognfjorden-vergers Rives du Sognfjorden-serresNous suivons maintenant le Sognefjord, le plus long fjord de Norvège. Il pénètre environ 200 kms à l’intérieur des terres.

    Depuis hier en plus des champs de fraisiers, framboisiers et groseillers nous voyons maintenant des arbres fruitiers : cerisiers, poiriers, pommiers, pruniers …

     

    A Solvorn les parkings ne sont pas très grands et sont interdit la nuit. Nous rebroussons chemin et trouvons une aire de pique nique en bord de route.

    J’espère que demain nous n’aurons pas trop de mal pour stationner, car à Solvorn nous devons prendre un ferry pour aller visiter l’église de bois debout de Urne.

     


    229kms - N 61.33070   E 7.21326



    71 – Dimanche 15 juillet


    10°

    Urnes-ferry

     

     

    Nous retournons sur le parking de l’église de Solnes et à 10h30 nous prenons le ferry pour Urnes.

     

     

    Une bonne cote et nous arrivons à la Stavkirke. 

    Urnes-stavkirke

    Urnes Urnes-détail de la porteC’est la plus ancienne église en bois debout de Norvège, elle daterait du début du christianisme, construite sur une butte  Orneset qui domine le fjord.  L’église que nous voyons aujourd’hui n’est pas celle d’origine, trois églises ont été construites sur le même emplacement. Elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

    Extérieurement nous pouvons voir des éléments décorés de l’ancienne église.

    Sur le pignon, une galerie protège la porte décorée de fer forgé.

    A l’intérieur, comme souvent, nous ne pouvons pas prendre de photos.  L’intérieur est assez sombre.  Tous ces assemblages de bois sont assez impressionnants.

    Le bois est présent partout : retable, sièges, chaire ….

    Une petite dégustation de fraises et nous descendons prendre le ferry.

     

    Nous faisons un arrêt à Kaupanger pour photographier l’église en bois Debout.

    Kaupanger-Stavkirke

    Après un ferry et quelques tunnels nous arrivons à Borgund.

     

    Borgund-stavkirke

    C’est à nouveau une église en bois debout que nous visitons. Extérieurement elle est élégante, elle est parfois appelée « l’église des contes de fées », elle date de 1180. Contrairement à celle d’Urnes, une galerie en fait le tour.

     

    Elle est ornée de têtes de dragons, d’un clocheton . L’intérieur est vraiment très sombre et dépouillé.

    Elle possède un beffroi indépendant avec cloches.

    Une église récente se dresse juste à coté.

     

    Un musée explique la construction des églises en bois débout.

     

     

    Borgund-détail Borgund Borgund-stavkirke-autel

    En arrivant sur le parking CCI de Lærdal nous voyons le camping car « roul’ ta bille ». Une pelouse, une table et nous voici partageant un verre de l’amitié.

    Laerdal 


    113kms - N 61.10056   E 7.46434


    CUMUL GLOBAL 13531KMS 


    bv000009