• CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011

     

    CARNET DE ROUTE DE NOTRE CIRCUIT AU PORTUGAL EN 2011

     

     

    Jeudi 19 mai
     Départ ce martin vers 8h de Touraine.Nous passons d’abord par Angers pour faire remettre le rideau de la fenetre coté télé et voir celui côté dinette. Nous repartons vers 15h20 et roulons jusqu’à 19H. Arrêt pour la nuit, un peu en dessous d’Angoulême, à Roullet Saint Estephe. L’aire de service se situe juste à coté du centre de rééducation. Les corbeaux nous tiennent compagnie bruyamment.        
           42Okms    N  045 34 51   E  000 02 40
     
    Vendredi 20 mai
    Après un arrêt à Labouheire pour mettre du carburant, nous nous arrêtons pour déjeuner sur l’aire de Souquet.Nous décidons d’essayer de trouver l’aire de stationnement d’Hendaye. C’est la panique, sur les deux GPS, il n’y en a pas un capable de nous y emmener. Nous sommes obligés de demander à plusieurs reprises, pour au final arriver sur un petit parking où toutes les places sont  occupées
    PORTUGAL 2011Le camping ACSI nous refuse car nous sommes trop long. Après avoir « tournicoté » un moment dans Hendaye,nous faisons demi tour pour rejoindre l’aire de Saint Pée sur Nivelle.
    En sortant d’Hendaye, nous voyons le camping de Escualduna, où pour 13€ nous allons pouvoir passer la nuit. Le cadre est agréable, JM préfère que nous nous installions sur le camping, mais, juste au dessus,ils ont  une aire pour les campings cars.
    352kms  N 43.37550   O 1.73847   

    Samedi 21 mai
    Après une nuit agréable, nous partons un peu avant 8h30. Le ciel est couvert. Après Vitoria Gasteiz nous laissons la 4 voies pour une route « Lauragaise », le soleil revient. Retour sur la 4 voies à partir de Burgos, ça repose. Nous en ressortons pour faire le plein et déjeuner. Le village fait très « village fantôme », on s’attend à voir Cleant Eastwood de derrière un mur. Un bruit de gamelle sur la route complète la scène et nous fait penser aux chiens errants des mêmes westerns.
    PORTUGAL 2011PORTUGAL 2011Bon, fini le cinéma, on reprend la route vers 13h30.
    Il apeu de circulation, nous traversons le désert, avec des champs de panneaux solaires, et essuyons une ou deux pluies d’orage.
    En fin d’après midi nous arrivons à Bragance.
    Le temps de nous installer et discuter avec un couple du 44,qui nous a doublé à 2 reprises aujourd’hui, nous allons visiter la citadelle.
    604kms   N 41.80373   O 6.74596
     
    Dimanche 22 mai
    Nous nous levons à 7h30 soit 6h30 heure Portugaise, il fait 15°. Après les services, un peu avant 9h, nous partons vers Chaves. Dans les jardins, nous voyons des panneaux solaires. En fait c’est un groupe de panneaux monté sur une articulation, suivant ainsi le soleil. C’est le même principe qu’une partie de ceux vus en Espagne. Nous empruntons une petite route de montagne, la terre est rouge, c’est boisé, il y a quelques vignes, assez peu de cultures, c’est vert et fleuri. Ils replantent des cerisiers, de la vigne, amandiers. A Sobreiro de Cima, nous avons un joli point de vue. Nous retrouverons ces mêmes paysages tout au long de notre étape.
     
    PORTUGAL 2011
     
    En début d’après midi, nous visitons les jardins du « Solar de Mateus » à Vila Real. Le Solar ou manoir est un très joli bâtiment, entouré d’un parc avec des massifs de buis. La traversée de Lixa est une véritable galère, les routes sont pavées. A Guimarães nous retrouvons les mêmes rues pavées. Le parking indiqué par CCI est bien plein et ne nous paraît pas très facile d’accès. Nous tournons un peu et repartons vers Braga.
     
    PORTUGAL 2011Nous arrivons à trouver le parking CC du sanctuaire de Bom Jesus.
     
    Il est 19h, il fait encore 30°, et nous sommes bien content de nous poser.
     
      287kms   N 41.55274   O 8.38087 

    lundi 23 mai
    La nuit a été calme malgré les joyeux fêtards présents sur le parking. 17°
    PORTUGAL 2011Nous montons au Bom Jésus avec le funiculaire. Nous prenons le billet aller-retour car les 600 marches annoncées nous font peur. L’ensemble est assez impressionnant, les massifs sont superbement entretenus, mais les bâtiments et les statues sont couverts de lichen, donnant un aspect négligé. De La haut nous avons une belle vue sur la région. Finalement nous décidons de descendre à pieds, pour profiter de l’escalier monumental. Sur chaque palier il y a une fontaine. Les trois premiers représentent les 3 vertus, les cinq suivant les 5 sens.
    Nous prenons ensuite la direction de Viana do Castelo. La végétation change un peu, nous voyons des palmiers, oiseaux de paradis, orangers et toujours des eucalyptus. Nous avions prévu un arrêt à Barcelos, mais le point d’intérêt principal étant le marché et qu’il a lieu le jeudi, nous ne nous arrêtons pas.
    A Viana do Castelo nous trouvons une place sur le parking au bord du Lima. Après déjeuner nous allons à l’ascension de Santa Luzia. Nous trouvons un funiculaire qui va nous éviter les 160 marches.  Nous montons ensuite au belvédère de la basilique. De là nous découvrons l’estuaire du Lima, l’étendue des plages. La basilique de l’extérieur ne paie pas de mine, mais l’intérieur est joli, très propre avec de beaux vitraux en rosace. C’est un lieu de pèlerinage, les gens touchent la vierge et se font photographier devant. Nous visitons ensuite le centre historique avant de repartir vers Porto.
    PORTUGAL 2011Nous empruntons l’autoroute. Nous ne savons pas comment fonctionne exactement le système de péage, mais nous n’avons rien payé pour le moment, bien que des tarifs soient affichés régulièrement sur le bord de la route et qu’il y ait des systèmes électroniques.
    Nous nous posons sur le parking de Vila Nova de Gaia et allons repérer les lieux. Finalement nous réservons notre mini croisière pour demain matin.
     142kms    N 41.1433151   O 08.6321487
     
    Mardi 24 mai
    16°- de la brume sur le Douro nous pose la question sur le bien fondé de notre sortie.
    PORTUGAL 2011
    A 8h35 nous levons l’ancre, et aussitôt on nous sert un copieux petit déjeuner. Nous lui faisons honneur.
    Ensuite nous montons sur le pont pour admirer le paysage. Par endroit c’est très encaissé, des forêts d’eucalyptus, pas trop de vigne sur la première partie, quelques villages, une centrale électrique, une ancienne centrale nucléaire, une ancienne mine de charbon, des maisons au milieu de nulle part.
    Nous passons la première écluse, 15mn pour la montée en eau.
    PORTUGAL 2011Nous continuons sous le soleil. Le vignoble devient plus important. En fait les vignes qui produisent le porto se situent à plus de 100km de Porto.
    Vers 11h30 un petit porto blanc sur le pont est le bienvenu.
    Vers 12h45 nous passons la deuxième écluse, elle fait 35m de profondeur, 85m de long et 12m de large. Il faudra un peu plus de 20mn pour la montée en eau.
    Aussitôt après nous redescendons pour le service du déjeuner. Au menu il y a un potage, suivi d’un rôti de porc en sauce accompagné de pommes de terre, haricots verts et de riz, et ensuite un gâteau au chocolat. Le tout est accompagné d’une bouteille de vin blanc et une de vin rouge. Nous remontons avant d’avoir pris le café.
    Vers 15h30 nous débarquons à Peso da Regua. Il fait 40°.
    Nous n’avons pas beaucoup de courage pour visiter la ville. Après un petit tour, nous allons nous mettre au frais dans la gare.
    A 16h45 nous prenons le train pour le retour. C’est un petit train pas très moderne, nous traversons des étendues de vignobles, nous arrêtons dans toutes les gares, ça fait très « retro ». Le trajet se fait principalement à travers les terres, nous longeons assez peu le Douro.
    PORTUGAL 2011A 19h nous arrivons à Porto, nous en profitons pour admirer les « azulejos » de la gare.
    Nous avons un peu de mal à trouver le pont Eiffel pour traverser le Douro. Au final nous traversons sur la partie supérieure et prenons ensuite le téléphérique pour descendre au niveau des quais. Le trajet simple coute 5€ par personne !!
    Vers 20h30 nous sommes enfin de retour au CC
     0kms 
    Mercredi 25 mai
    23° - grand soleil.
    Après déjeuner nous discutons avec nos voisins du 55 et échangeons l’adresse pour se connecter mac do et nous communiquons les aires CCI. Ils partent après sur Aveiro, un petit problème de démarrage les retarde.
    Nous allons visiter Porto, mais commençons par trouver la poste pour régler notre problème de péage autoroute. La poste nous renvoie vers Via Verde a l’autre bout de la ville, nous allons voir la police, qui nous renvoie vers l’office de Tourisme qui après bien des démarches communique nos coordonnées à la société d’autoroute qui devrait nous envoyer la facture.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
     
     
    Plus serein, nous pouvons profiter de notre visite. Il y a de jolis bâtiments, mais extérieurement c’est assez peu entretenu.
     
     
    Nous finissons par la visite de la cave Grahams avec dégustation. Dans un premier temps nous faisons la dégustation classique un blanc, un ruby,  un réserve et un 1O ans. Nous nous offrons un extra un « quinta de Vesuvo » un porto qui coute 120€ la bouteille, mais ça vaut le coup d’être gouté !!.
     
     
    Nous rentrons au CC, et surprise nous avons de nombreux voisins CC ce soir.
    Il fait encore 40°.
     
                           0 kms
    Jeudi 26 mai
     21° - Manuel, le petit monsieur de chez Graham qui met les prospectus, emmene gentiment JM dans le village de pécheurs, pour voir s’ils ont un système de bouteille de gaz qui nous convienne.
    Nous montons ensuite à la cave Grahams pour l’ouverture, nous sommes les premiers clients.
    Nous prenons ensuite la direction d’Aveiro. En faisant nos services nous retrouvons le couple du 55. Ils ont eu a nouveau des problèmes de batterie et ont donc perdu du temps. Nous allons ensuite sur le parking près du canal.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous sillonnons un peu les rues, entre les canaux. Ca a quelques faux airs de Venise, ce ne sont pas des gondoles mais des moliceiros. Nous en profitons pour gouter les « ovos molos ». Ce sont des petits gâteaux, la coque est en « hostie », l’intérieur est un mélange sucre et jaune d’œufs (pour 1kg de sucre il faut 60 jaunes !), nous goutons également quelques autres spécialités.
     
    En fin d’après midi nous nous posons à Coimbra.
     151 kms   N 40.19927  O 8.42923 

    Vendredi 27 mai
     18° - La petite pluie de cette nuit a légèrement rafraichi.
     
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Du parking CC, une passerelle traverse le Mondego, nous permettant de rejoindre Coimbra. La ville est agréable. Dans ce qui nous semble être une rue principale, les façades sont assez intéressante, de nombreuses boutiques de toute sorte, et quelques monument.
    Au hasard d’une rue, nous découvrons le marché municipal. C’est un bâtiment sur deux étages ou l’on vend un peu de tout, on a l’impression qu’il y aussi de simples particuliers qui vendent leurs récoltes. C’est assez pittoresque.
    Nous montons par de petites ruelles pavées à l’université. La cour de l’ancienne université est en travaux, mais cela ressemble à mon souvenir. Cette fois ci nous ne visitons pas les salles, car il faut ressortir de l’ensemble pour les tickets.
    Nous flânons un peu en descendant, photographions des étudiantes dans leur costume.
    On se demande quand les gens travaillent et quand les jeunes sont à l’école. En effet, on en voit toujours faire soit du vélo, marcher, courir ou comme ce matin à 8h30 deux jeunes se baignaient dans le Mondego.
    Des épisodes orageux nous accompagnent sur la route Coimbra-Batalha.
    Nous avons loupé la route de Conimbraga, le GPS ne voulait pas accepter ce nom, nous filons donc vers Batalha, et finalement allons jusqu’à Nazaré.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Sur le parking il y a les 2 CC du 31, le Hymer du 44.
    Nous allons faire une petite virée à bicyclette sur le front de mer. Cette balade est rapidement écourtée par un chien qui me mord à deux reprises.
    Nous finissons donc l’après midi à l’hôpital d’Alcobaça. Les normes d’hygiène ne doivent pas être les mêmes que chez nous. Après être passée par la salle de triage où l’on m’a mis un joli bracelet vert avec un code barre et mon nom, j’ai attendu pour voir un médecin.
    Ensuite il a fallu aller à la pharmacie, et comme la propriétaire du chien voulait nous faire poireauter encore 2h elle nous a finalement appelé un taxi. Vers 23h, elle est venue nous rembourser nos frais.
    Cela me vaut une semaine d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires !!!! Je m’en tire à moindre mal, ç’aurait pu être pire.
     
    101 kms    N 39.59687°   O 09.06999°
    Samedi 28 mai 2011 
    19° - Temps nuageux.
    Tous les voisins CC s’inquiètent de ma morsure.
    Comme il y a une pèche à l’ancienne cet après midi nous décidons de rester. Nous allons faire le marché avec les « 44 » et un couple « 37 ».
    A peine rentrés au CC la pluie et la grêle se mettent à tomber avec une telle violence qu’une rivière se crée sur la route. Nous ne connaissons pas la signification des sirènes au Portugal, il y a une première série de 3 coups longs et après encore un coup long.
    C’est ensuite le va et vient des « bombeiros » pour nettoyer tout le bas de la ville.
    En début d’après midi nous allons faire une balade à bicyclette le long de la plage, les pompiers sont toujours en activité. Nous empruntons des toutes petites rues, dans certaines en écartant les bras, je touche les maisons. Nous allons ensuite jusqu’au port de plaisance.
     
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
     
     
    Vers 16h30 la pèche à l’ancienne commence. Le filet est ramené sur la plage, tiré par une ligne de personnes. Ensuite les poissons sont étalés, triés et groupés par lot sur une table. Il y a des daurades, maquereaux, genre de harengs et des poissons longs et fins avec une pointe. Chaque lot a l’air de faire au moins 2 où 3 kgs. Un genre de commissaire priseur commence à décompter à partir de 20€. Les lots sont partis entre 9 et 3€. D’après le Portugais qui se trouvait près de nous le deuxième filet devrait se vendre encore moins cher.
     
    L’orage tourne toujours mais l’après midi n’a vu que quelques gouttes d’eau.
     
    Ce soir nous dinons au resto, assortiment de poissons grillés : sardines, harengs, calamars, daurade, accompagnés de pommes de terres et d’une salade verte avec tomates et un peu de carottes râpées, le tout arrosé d’un rosé Mateus. A la fin du repas, le patron nous a apporté un verre de vin spécial, ça ressemblait un peu à du Porto.
    Nous finissons la soirée en mangeant une glace en bord de mer.
     
    0 kms
     
     Dimanche 29 mai
    19° - grand soleil
    Avant de partir nous allons au marché faire le plein de tomates, charcuterie, fromage et nous laissons tenter par quelques gâteaux et la spécialité du coin un gâteau ou pain avec un œuf cuit dans sa coquille au milieu.
    Nous prenons la direction de Batalha, les nuages reviennent.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011L’édifice est impressionnant. Une partie avec 7 chapelles est inachevée, il n’y a pas de toiture mais le travail des colonnes est assez impressionnant avec en petits détails des artichauts, des épis de mais des escargots.
    L’intérieur de l’église est un peu difficile à apprécier car c’est l’heure de la messe et la chapelle est fermée le temps de l’office.
    Nous prenons les billets pour le cloitre mais le dimanche matin c’est gratuit. En fait cela fait deux cloitres.
    En repartant nous admirons l’extérieur, les détails et la finesse des sculpture.
    Comme c’est la fête, nous faisons le tour des stands présentant les spécialités artistiques et culinaires de la région. Une Portugaise de Lille revenue habiter au Portugal nous conseille de gouter un fromage, c’est un petit fromage de chèvre à croute dure mais l’intérieur est tout tendre.

    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
     
    Après le déjeuner nous regagnons Obidos. C’est une ville fortifiée sur une colline. Comme toujours, c’est plein de petites rues pavées.
    Nous allons ensuite jusqu’à Péniché et plus précisément  au Cabo Carveiro pour passer la nuit.
    Nous sommes sur la falaise près du phare avec en face un chapelet d’ iles dont l’ile Berlanga la seule habitée.
     
    126kms    N 39°21’36 ’’  O 09°24’29’’
     
    Lundi 30 mai
    19° - nuageux
    Nous avions prévu de prendre le scooter pour aller visiter Péniché, mais le temps incertain nous décourage.
    Nous admirons la cote en partant.
    Nous filons vers Ericeira, à un moment nous apercevons un lavoir et une lavandière en train de faire sa lessive. Oh surprise c’est Mme Hymer 44 !!! Nous nous arrêtons faire la causette et leur communiquons les points GPS de quelques aires de service.
    A Ericeira, les deux GPS étaient d’accord sur l’itinéraire, ils nous ont envoyés dans des petites rues pavées, tordues, en pente. A un moment des personnes nous ont fait signe de ne pas aller plus loin, il a fallu repartir en marche arrière. Nous arrivons à nous sortir de là et filons sur un parking à l’entrée de la ville. C’est une ville de pécheurs.  Les bateaux sont garés comme des voitures sur le parking en goudron, il n’y en a pas dans l’eau.
    Ensuite nous rejoignons Sintra. La encore le GPS nous fait passer par des toutes petites routes, croiser des véhicules est périlleux. Arrivés dans Sintra c’est l’angoisse complète. Nous renonçons à aller sur le parking indiqué, et avons bien du mal à sortir de cette ville. Nous ne visiterons pas et allons directement au camping Monsanto à Lisbonne.
    C’est un beau camping dans un parc, il y a une véritable colonie Française.
    Nous apprécions de nous poser, la journée a été un peu stressante.
     
    117 kms   N 38.72472  O 009.20750
     
     Mardi 31 mai
     18° - vent
    Comme nous sommes sous les arbres nous avons une sensation de froid.
    A 10h nous partons dans un minibus faire la visite de Lisbonne, nous ne sommes que 10 dont 6 Français.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011En premier, nous allons dans le quartier de Belém ( Belém est un raccourci de Bethleem), devant le monument des Jeronimites, nous sommes obligés de faire un détour, car il y a la visite d’ambassadeurs. Cela nous vaut un joli spectacle de la garde républicaine.
    Le monument est vraiment superbe, sur la façade nous pouvons voir saint Michel qui est le saint Patron du Portugal, ainsi qu’Henri le navigateur.
    Nous retrouvons de façon régulière sur les monuments le roi Manuel et sa femme Isabelle, la croix du Christ (équivalant de la croix des templiers), la sphère mapilaire, un écusson avec les 5 points de blessure du christ, nous pouvons voir ces symboles sur le drapeau Portugais.
    La nef est dans un style complétement différent, Catherine d’Autriche n’aimant pas le style de cette cathédrale, a voulu cette partie à son image.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous sommes allés ensuite voir la tour de Belém ; le monument réplique d’un aéronef en  hommage à l’aviateur qui a traverse le premier l’atlantique avant Lindbergh et qui a adapté le sextant marin à l’aviation (la modestie des portugais a fait que cet exploit n’a pas été connu) ; le monument de la marine.
    Nous avons ensuite rejoint Alfama où nous avons fait une promenade dans les ruelles qui commencent à être décorées, le mois de juin étant un mois de fête.
    Nous avons continué notre visite dans les rues principales de Lisbonne et en haut de l’artère où se situe le monument commémoratif de la révolution des œillets le 25 avril 1974.
    Les élections prochaines sont très présentes un peu partout, dans le parti communiste il y a 3 partis, les gens semblent avoir vraiment envie de changement. Il n’y a plus d’argent aux Portugals alors que de « très grands travaux » sont engagés. Dans les rues de Lisbonne sont avons remarqué aussi les chantiers de rénovation des façades, mais une partie est financée par l’Europe et le reste par Lisbonne, comme Lisbonne n’a plus d’argent cela reste en chantier.
    Nous avons passé la fin d’après midi à faire la lessive.
     
    0 kms
     
     Mercredi 1er juin
     18° - Bien que sur ce camping nous ayons la possibilité de ne partir qu’à 17h, nous partons vers la fin de matinée. C’est la galère pour se sortir de Lisbonne.
    Une route super défoncée nous conduit vers Setubal, puis Sines.
    Le paysage est différent, il y a beaucoup de chênes liège et d’oliviers, des zones marécageuses et des cigognes.
     
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Sines paraît être un port important avec de très gros bateaux et d’énormes conduites partent de ce port.
    Nous trouvons un parking face à la mer entre Sines et Porto Covo, et nous y retrouvons le CC Hymer 44. Ils nous racontent leurs déboires à Lisbonne, où des gamins étaient en train de leur voler leurs vélo, alors que la dame était dans le camping car.
     
    194kms   N 37.922O8°   O 08.80475°
     
     Jeudi 2 juin
     20° -
    Cette nuit nous avons été bercé par le vent et le bruit des vagues.
    Nous allons jusqu’à Porto Covo en scooter. Au passage nous voyons des cigognes dans les champs qui se promènent tranquillement, des aigrettes, des hérons, des autruches avec leurs petits. Porto Covo doit être une ville estivale, de nombreuses maisons sont fermées, beaucoup de constructions……
    En fin de matinée nous reprenons notre descente vers l’Algarve. Nous prévoyons de nous arrêter sur le CCI de Vila Nova de Milfontes pour déjeuner, mais le GPS veut nous emmener dans des rues qui ne nous paraissent pas bien larges. Au final nous nous retrouvons au bout du monde en bord de mer, au dessus d’un petit port sur un parking avec une vue magnifique, le GPS nous dit Odemira 37.73788°  8.8OO84°.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Pour rejoindre Sagres nous traversons quelques zones montagneuses, mais surtout des régions sauvages avec peu de végétation, peu de villages et des routes toujours défoncées, nous avons même fait du tremplin.
     
    Nous arrivons enfin à Sagres, le CC 44 est sur le parking. Nous allons visiter la forteresse, le prix nous paraît un peu exagéré, on ne nous donne pas de plans, il n’y a pas d’explications.
     
    145kms    N 37.0069   O 08.9400
     
     Vendredi 3 juin
     21° - voilé sur la mer
    Nous allons en scooter au Capo Sao Vicente. Très beau paysage de falaises ocre. A un moment il y a ce qui devait être une forteresse juste au ras de la falaise, et l’on a l’impression qu’une partie a du s’écrouler. Nous sillonnons un peu dans Vila d’Obispo et descendons dans un petit port.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Après déjeuner nous allons dans la montagne à Caldas de Monchique en passant par Lagos et Portimao. Avant d’arriver à Caldas nous suivons les pancartes indiquant l’aire de CC bien que le GPS veuille nous envoyer sur une autre route tout en nous montrant le même point final. Nous nous demandons si nous avons bien fait de suivre les pancartes, car pendant un kilomètre c’est une route toute défoncée en terre et pierres. Finalement nous arrivons au bon endroit et après vérification il n’y a que cette route qui accède.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011A peine installés, nous reprenons le scooter pour aller voir Monchique. A part les statues de bronze d’un artiste connu au Portugal et décédé, nous n’avons pas vu grand chose.
    Comme il y a le wifi, nous en profitons pour nous mettre en contact avec la famille.
    L’aire est agréable, bien aménagée, et nous voyons au loin Portimao et la mer.
     
    68kms   N 37.27656°   O 08.54327°
     
    Samedi 4 juin
     21° - soleil
    Nous reprenons le scooter pour monter à Foia.
    La route est sinueuse au milieu de forêt de pins et d’eucalyptus, ça sent bon, il y a quelques jolies propriétés isolées avec piscines. Foia est à 900m d’altitude, le point de vue est intéressant, on découvre l’Algarve, Portimao, Lagos, dommage que ce soit voilé. Au sommet il y a de nombreux radars, c’est terrain militaire, il y a aussi un restaurant et une boutique de souvenirs.
    Après midi nous envisageons d’aller à Carvoera et de visiter le coin en scooter.
    Nous trouvons sans problème le parking au pied du phare, c’est un parking en terre vraiment pas terrible. Nous faisons une petite promenade en bord de falaise, il y a d’énormes trous. Nous repartons et allons nous poser sur le parking de la Marina de Portimao. C’est tout près de la marina, il y a de gros camping car sur le parking et qui voyons nous arriver à pied ? Le couple 44.
     

    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011

    Nous allons visiter les bords de plage, ce ne sont que des restos, et le port de plaisance, avec tout autour de superbes résidences. Il y a un léger air mauresque.
     
    54 kms    N 37.11902   O 08.52998
     
     Dimanche 5 juin
     22° - soleil
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous prenons le scooter pour aller visiter Ferragudo. Sur le trajet nous avons vu encore beaucoup de cigognes.
    Ferragudo est un petit village de pêcheurs juste en face de Roca da Rocha la Marina de Portimao. Il y a même des gros bateaux qui arrivent à rentrer dans cet estuaire. Le bas de ce village est fait principalement de restaurants, chacun à son gros barbecue, le reste du village est tout en hauteur, escaliers, ruelles.

     

    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous allons ensuite sur le parking bord de mer d’Albufeira. Le parking indiqué sur CCI existe toujours, mais l’accès n’est pas très aisé, il est occupé par des voitures, nous préférons rester au dessus.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
     
    Nous visitons Albufeira en scooter. C’est une ville assez importante qui semble colonisée par les Anglais et les Allemands. C’est très touristique.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
     
    Il y a quelques grandes plages et beaucoup de criques.
    Nous visitons ensuite les environs de notre parking. La cote est jolie, très découpée, les falaises vont de l’ocre jaune à l’ocre rouge.
      
    37 kms    N 37.07639°   O 8.27926°
     
     Lundi 6 juin
     21° -
    Quarteira se trouvant pratiquement sur notre passage, nous allons voir le parking signalé dans CCI. C’est un parking au milieu des immeubles, de l’autre coté de la route menant à la plage ils ont l’air de faire de gros travaux. Dans ce coin il y a des golfs et de belles villas et des résidences sécurisées.
    Dans Faro, à proximité de la gare, nous avons quelques sueurs la route n’est pas très larges et des voitures pas toujours bien garées. Le retro côtoie le moderne, nous croisons une charrette tirée par un âne.
    Sur le parking indiqué, il n’y a aucun camping car et surtout pas de places prévues pour nous. Nous filons un peu et ne trouvant rien nous allons vers Olhao.
    La, également nous n’avons pas de chance, le parking sur le port en face de la gendarmerie est maintenant interdit aux CC.
    Nous allons jusqu’à Fuseta, où la aussi le parking indiqué est interdit. Nous nous installons au camping juste à côté.
    Après déjeuner, nous prenons le scooter pour visiter Olhao et Faro.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Olhao est un port de pêche important, il se situe au bord de la lagune, on peut voir les iles. Le marché municipal est composé de deux halles de briques rouges, et sur tout le tour il y a des boutiques, les hommes sont attablés et jouent aux dominos.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011A Faro, le tour de la vieille ville est assez vite fait. Il y a trois entrées, celle de la rue principale a une jolie architecture. La rue principale est bordée de quelques belles façades et mène à une grande place bordée d’orangers, sur laquelle se trouvent la cathédrale et le palais épiscopal et son toit très particulier. Sur tous les toits il y a des cigognes.
     
    Petit tour dans Fuzeta, sans grand intérêt à part le cinéma « cinéma Antonio » sorti d’un autre monde, mais qui avait l’air ouvert. La ville ne fait pas propre et la plage non plus.
    Sur le camping les gens sont installés comme dans des résidences secondaires aussi bien les caravanes que les CC, avec annexe et plantes…. D’après « nos voisins », l’hiver, le camping  est plein de Français, eux ne vont rentrer en France que pour juillet aout.
     
    79 kms    N 37.0531706   O 07.7442236
     
     Mardi 7 juin
     18° - légèrement couvert et venté
    A Tavira les points GPS donnés ne sont pas bons, au final après avoir fait trois fois le tours, nous allons sur un parking derrière le « mercato municipal », bien que interdit aux CC ( gps de ce parking 07.6448772  37.1220888). Nous nous posons pour faire nos courses au mercato et visiter la ville. Il y a un vieux pont romain, et quelques jolies rues.
     

    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011

    En repartant nous nous arrêtons à « Continente » pour faire un peu de ravitaillement, ce magasin est un véritable labyrinthe.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
     
    A Vila Réal de San Antonio, à nouveau, les coordonnées gps ne correspondent pas, les CC sont garés un peu plus loin. La ville n’a rien de particulier, mais nous sommes au bord du Rio Guadiana, fleuve qui sépare le Portugal et l’Espagne. Nous avons donc vue sur l’Espagne en face de nous (réel 37.19814  07.41458).
    Nous allons voir l’aire de Castro Marim et revenons.
     62 kms    N 37.19814°   O 07.41458°
     
     Mercredi 8 juin
     16° - soleil
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Services à Castro Marim, puis visite de la ville et du château. C’est une petite ville assez ordinaire, toutefois ils sont en train d’aménager toute une zone. Quand on rentre dans l’enceinte du château cela a un petit air mexicain. Le reste est en très mauvais état. Du chemin de ronde on a une vue intéressante sur la région. Il y a des gradins un peu partout, cela laisse supposer qu’ils organisent des spectacles dans ce cadre, genre spectacles médiévaux.
     
    Nous continuons vers Azinhal, c’est un joli petit village tout blanc.
     
    Odeleite se situe juste au dessus d’un barrage, le village est très pentu, beaucoup de maisons sont en cours de restaurations, certaines constructions paraissent inachevées.
     
    Alcoutim est en bordure du Guardiana juste en face d’un village espagnol. C’est également un joli village bâti en amphithéâtre avec un château du 14ème.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
     
    A Mertola où nous avons prévu de dormir, nous optons pour le parking au bord du fleuve. Nous allons encore une fois avoir quelques sueurs froides, nous traversons la ville, rues étroites, tordues et des voitures stationnées n’importe comment. Arrivés sur ce parking nous revenons sur celui face aux bombeiros.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
     
    Nous allons ensuite visiter la ville avec un couple arrivé en même temps que nous. Cette ville se situe aussi au bord du Guardiana donc juste en frontière avec l’Espagne. Ses façades sont assez typées Arabes, manque de chance le château est fermé. Il y a plein de nids d’hirondelles, et on peut encore voir des cigognes.
     97 kms    N 37.64072°   O 7.66340°
     
     Jeudi 9 juin
     14° -
    Comme hier c’est très vallonné, peu de cultures, des troupeaux de moutons, chèvres, vaches assez importants.
    30 kms avant Béja il y a des champs bordés d’une ligne électrique, sur chaque poteau il y a un nid avec une famille cigogne.
    15 kms avant Béja, nous commençons à voir beaucoup d’oliviers et de la vigne.
    Nous trouvons un grand parking à l’entrée de Béja N 38.00526  O 7.85807. Nous allons faire le tour de la ville et de son château.
    Nous reprenons la route vers Serpa. Ce sont des oliviers à perte de vue, nous commençons à voir des champs de tournesol, de blé…
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Le parking du Liddl fera notre affaire pour visiter N 37.94235   O 07.60573.
    Les maisons sont très blanches, là encore il y a un château. Nous ne pourrons pas le visiter, il est fermé, nous nous promenons dans les rues autour et en profitons pour déguster quelques spécialités : les « queijadas »gâteaux au fromage frais (requeijao) et d’autres gâteaux qui ressemblent à des meringues avec de gros morceaux d’amandes. C’était très bon.
    Nous longeons les remparts et l’aqueduc.
    Comme un peu partout au Portugal ils installent des estrades, nous supposons pour la fête nationale.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
    En fait ce village existait et au 13ème siècle le roi Dinis a fait monter cette muraille pour le protéger, et l’aqueduc a été ajouté au 17ème.
    Nous allons ensuite à Moura. Cette ville est en travaux, les routes entièrement défoncées. Après avoir slalomé au milieu de tout ça nous repartons vers Mourao. Mais pour rejoindre cette ville il faut continuer de passer dans ces travaux. Nous renonçons et repartons comme nous sommes venus. Nous faisons un bon détour pour essayer de trouver un autre itinéraire. Vu l’état de la route et la fatigue du chauffeur, nous faisons halte à Vila Nova de Sao Bento, il fera jour demain !!!
     155 kms    N 37.93850°   O 07.40781°
     
     Vendredi 10 juin
     15° -
    Aujourd’hui c’est la fête nationale du Portugal
    Notre paysage est toujours oliviers, vignes cigognes.
    Nous faisons nos services à Luz. C’est un joli village, avec des maisons identiques bien alignées. Il a été reconstruit à l’identique lors de la construction du barrage (1998-2002), leur village se trouvant englouti. L’aire de service est bien équipée, quelques stationnements et une jolie vue. Ce doit être bien tranquille.
    En nous dirigeant vers Mourao nous tombons nez à nez avec le CC 44, ils ont été obligés de retourner vers Setubal pour changer le GPS qu’ils ont acheté au passage.
    A Mourao nous stationnons sur le bord de la route, car l’entrée dans la ville est interdite aux + de 3t5.
    Joli village, maisons blanches, un château dont il reste peu de choses mais d’où l’on a un joli point de vue.


    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
     

    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous allons ensuite à Monsaraz. Il y a une vue magnifique sur le lac du barrage d’Alqueva, c’est presque du 360°. Le village est bien mis en valeur, il n’y a aucun fils électriques, ni antennes de télévision. Les rues sont pavées, les façades bien blanches, quelques jolies façades avec balcons en fer forgé et parfois des armoiries. Il y a un château dans la cour duquel tous les ans est organisé une corrida sans mise à mort.
     
    Bien que le cadre soit particulièrement plaisant, nous décidons de poursuivre notre route.
     
    Nous commençons à voir des chênes liège, ce qui explique tous les objets faits à partir de ce matériau dans les magasins.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011A Evora, nous stationnons au pied de l’aqueduc, certain utilisent ce parking en bivouac mais ça ne nous inspire pas. Nous visitons la ville. Les monuments intéressants se situent surtout autour de la place, la cathédrale, le temple Romain, fontaines en marbre, bancs en marbre…
    A Estremoz l’entrée de la ville est interdite pour les 3t5, nous continuons jusqu’à Vila Viçosa sur l’aire de service des bombeiros. Sur notre passage nous voyons plusieurs carrières de marbre.
    Nous pensons que sur ce parking nous passerons une nuit tranquille, nous ne savons pas comment se manifeste la fête nationale au Portugal. Nous n’avons rien remarqué de bien particulier, à part à Evora où la moitié des boutiques étaient fermées, quelques personnes qui transportaient un costume et un quartier décoré, une scène avec un orchestre, un tir…
     
    229 kms    N 38°46’09’’   O 07°24’57’’
     
     Samedi 11 juin
     16° - soleil
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Le principal intérêt de Vila Viçosa est le Palais Ducal.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous allons ensuite nous positionner sur le parking repéré hier à Estremoz. 38.84692  7.58683
    Nous allons visiter. C'est une vielle ville fortifiée  sur deux niveaux. La ville basse avec sa grande place est un mélange de style.
    Au retour, les CC44 sont garés à côté de nous. Nous repartons vers le jardin public où nous avons repéré une borne wifi.
    Galère au 1er parking de Castelo de Vidé, impossible d'y entrer, nous sommes obligés de reprendre toute la route en marche arrière. Echaudé, JM ira reperer l'accés du 2 ème parking près du stade. IL renonce. Sur la route, une pancarte indique un mini camping. Au bout de quelques mètres, JM enclenche la marche arrière, ça semble vraiment trop incertain vu la largeur.
    Direction le barrage de Pogoa où 2 parkings sont repertoriés, nous faisons demi tour.
    Finalement nous dormirons à Portalègre sur un parking près de quelques habitations à proximité de centre commerciaux. Ouf!!
    153kms    Portalègre    N 39.27682°   O 07.43353°
    Dimanche 12 juin
     24°
    Nous nous posons sur le parking du stade. J’en profite pour faire une connexion internet.

    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous montons à Marvao en scooter.
    A quelques mètres du village il y a un parking pique nique avec point d’eau, vidange WC, tables, emplacements bien délimités, il y a deux CC.

    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous redescendons aussitôt pour revenir avec le CC.
    Nous sommes à 870m d’altitude et avons une superbe vue.
     
    Le village est construit dans et avec la roche. Murailles et roches se mêlent, la muraille suit le mouvement de la roche, elle est parsemée d’échauguettes.
     
    Pour entrer dans la citadelle il faut franchir plusieurs portes, le village est à l’intérieur. C’est un dédale de ruelles fleuries, de maisons blanches, de jardins publics.
    Du château et principalement de la tour nous avons une vue à 360° sur toutes les serras alentours.
     
    Ensuite nous redescendons en scooter à Castelo de Vide.
    Notre visite se limitera à la ville car le château est fermé.
    Après diner, nous allons voir l’illumination de la citadelle.
     
    41 kms    N 39.3943O°   O 7.37341°
     
     Lundi 13 juin
    15° - soleil et vent
    Nous voyons des cigognes dans les sapins. Parfois ce sont de véritables HLM, il y en a sur plusieurs étages.
    Pour regagner Monsanto nous empruntons une petite route,  nous traversons un village avec des rues étroites et pavées. Dans une intersection je demande à un villageois si plus loin nous passons car ça paraît bien étroit. Il nous confirme que l’on passe.
     
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011
     
    A 500m de Monsanto nous préférons nous poser sur un bout de place, nous avons bien fait car c’est le bout du monde !!
     
    C’est un village médiéval, maisons et rochers se confondent. Nous n’avons pas trouvé le château, nous avons essayé plusieurs passages qui ne semblaient mener nulle part. Quelques femmes vendaient des poupées faites à partir d’une croix de bois et habillée du costume local. Nous avons cru comprendre que cela avait un rapport avec une fête.
    Finalement pour atteindre le château il fallait certainement monter par les petits sentiers au travers des rochers.
     
    Nous allons à Bequerença où l’aire est très bien indiquée. Le coin est agréable, au bord de l’eau, mais à part un restaurant il n’y a rien. Comme il est tôt nous décidons de pousser jusqu’à Guarda. Nous ne ferons que passer car les coordonnées indiquées nous emmènent sur des places de stationnement en bord de route.
     
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous nous installons sur le parking à l’entrée de Castelo Mendo, nous sommes une dizaine de véhicules. A peine installé, les habitants du village défilent pour nous vendre leurs produits : pain, œufs, salades, choux, échalotes…
     
     
    275 kms    N 40° 35’ 40’’   O 06° 56’ 54’’

     

    Mardi 14 juin
    16° - soleil


    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011De bon matin une petite dame vient avec deux chèvres près du CC. Au bout d’un moment elle nous propose un fromage pour 10€. Certes, il est gros, mais Jean-Marie l’obtiendra pour 6€.

    Nous allons ensuite visiter ce village médiéval, ses ruelles, les ruines de son château, son pilori. Nous y croisons quelques personnes âgées, il n’y a aucun commerce, un boulanger ambulant passe.
    Ensuite nous prenons le circuit des castelos.

     

    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous commençons par Castelo Bom.

     Ensuite nous allons à Almeida, ville fortifiée dans le style Vauban, puis à Castelo Rodrigo. Le village, petit, paraît plus touristique avec quelques boutiques, bien qu’il n’offre que des ruines. Les ruelles ont été restaurées avec les subventions de l’union Européenne. Il est sur un piton rocheux et offre une belle vue sur la région, une route en fait le tour.

    Nous faisons route ensuite vers Freixo de Numao.
    Nous suivons un moment la vallée du Douro et ses vignobles. Le porto est en réalité fabriqué dans cette région.
    La région de Freixo de Numao regorge de ruines de la préhistoire et de l’époque romaine.
    L’aire Jean Pierre Rossi est retirée, près d’un stade et d’un petit resto.
    97 kms     N 41° 03’ 40’’   O 07° 13’ 13’’
     
    Mercredi 15 juin 
    16° - soleil
    Avant de partir découvrir les environs en scooter nous nous arrêtons à la coopérative. Nous goutons leur porto, qui n’a pas droit à cette appellation.
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous passons près du domaine « quinta de Vesuvio », le porto que nous avons dégusté chez Grahams à 120€.
    A midi nous déjeunons au petit resto à coté de l’aire de service. En fait c’est un resto ouvrier. En entrée nous avons soupe de légumes, « feijoada à trasmontana » haricots blancs cuisinés avec des morceaux de porc (beaucoup de gras) et des rondelles de chorizo, un plat de riz et ensuite des fruits, avec un pichet d’un litre de vin rouge et une bouteille d’eau.
    Nous rejoignons ensuite Bragance au milieu des vignobles, plantations d’oliviers, amandiers et figuiers. Nous faisons environ 50kms de plus à cause de plusieurs déviations. Les travaux routiers sont énormes.
    147kms    N 41.80373   O 6.74596

     

    Jeudi 16 juin
    15 ° - temps couvert
    Nous faisons route vers la France.
     
    CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous décidons d’aller vers Saint Jean Pied de Port. La montée vers la France sera un peu difficile, les conditions météo n’étant pas de la partie. Avec le brouillard nous ne verrons pas le col de Roncevaux.
    Nous avions prévu d’aller dans le France Passion de Larre, mais les petites routes par lesquelles voulaient nous faire passer le GPS nous ont découragées, nous nous arrêtons sur l’aire de Saint Jean Pied de Port.
    Petit resto pour finir la soirée.
     
    615 kms    N 43.16531°   O 1.23231°
     
     Vendredi 17 juin
     15° - couvert, brume sur la montagne
     CARNET DE ROUTE PORTUGAL 2011Nous faisons un petit tour de la ville, je ne me souvenais pas que tout était axé sur les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. Chaque restaurant a son menu du pèlerin et chaque maison fait de l’hébergement de pèlerin.
    Quelques achats et nous repartons.
    A Saint Martin de Hinx nous décollons sur un ralentisseur particulièrement relevé.
    Nous passons Bordeaux dans les bouchons (c’est normal !!) et nous faisons halte à Bourg au bord de l’eau pour la nuit.
    303 kms  N 45° 02’ 16’’   O 00° 33’ 26’’
     
     Samedi 18 juin
     15° temps couvert.
    Retour en Touraine sous un ciel mitigé alternant nuages, soleil et averses
     
    Compteur départ 19711kms
    Compteur arrivée 25114kms