• DE BAILE FELIX A SOFIOK

     

    Jeudi 8 juin

    Pluie et 8°

    Roumanie, Oradéa/ échafaudagesL’etat des routes et le mauvais temps ne nous donnent pas envie d’aller plus loin en Roumanie, nous repartons donc vers la Hongrie.

    Roumanie, OradéaComme il pleut un peu moins qu’hier le paysage nous paraît moins triste, moins miséreux, mais il y a toujours beaucoup de contrastes entre de très belles maisons et des maisons délabrées. La logique de construction n’est pas la même que chez nous, et les échafaudages !!! Sans commentaires.

    Nous remarquons sur des immeubles en mauvais état des rénovations de fenêtres en PVC, nous supposons que certains sont propriétaires de leur appartement. Nous n’avons pas vu de volets aux fenêtres des maisons.

    Un douanier Roumain demande à monter dans le véhicule, jette un œil, vérifie qu’il n’y a personne d’autre.

    A la douane Hongroise, un premier douanier monte et regarde puis 5mn un deuxième demande à monter et demande à voir dans le cabinet de toilette, la penderie, ouvre un placard au dessus du lit arrière. Il veut regarder dans le coffre à côté de la porte cellule et comme il n’y arrive pas je lui ôte les coussins pour lui monter qu’il n’y a personne de caché dedans. Il nous « baragouine quelquechose », je suppose qu’il nous demande si nous avons quelquechose à déclarer, puis il repart. Nous avons plus de chance que le propriétaire de la voiture dans la file à coté. Après l’avoir invité à se ranger, ils ont sorti tout ce qu’il y a dans le coffre, puis inspection de touts les petits coins, derrière les crochets, sous la voiture…..

    Comme pour nous c’est bon nous repartons.

    Paysage monotone, peu varié, de grandes plaines.

    Keskemet, palais Cifra ou palais chamaréArrêt repas et courses à Ceged puis Keskenet où, fait remarquable, il fait chaud.

    Après avoir demandé nous stationnons devant une « agence assurance ».

    Keskemet, hotel de villeLa ville comporte quelques jolis bâtiments et une grande zone avec des arbres mais pas vraiment un jardin public.

    Il y a des bancs, pleins de stands avec des livres, des tables avec des jeux d’échec et des gens qui jouent. Il y a aussi plein de jeunes (genre témoins de Jehova) qui essaient de fourguer leurs livres.

    Keskemet, jardin public et ses joueurs d'echecs

     

    A Szeged, en désespoir de cause nous nous posons sur le parking d’un supermarché. Une heure plus tard un couple du 79 vient nous demander si nous passons la nuit sur ce parking. Ils sont un peu hésitants ils ont l’habitude d’aller sur les campings.

     

    Vendredi 9 juin

    Au saut du lit je fais un tour dans le magasin histoire d’avoir du pain frais pour le petit déjeuner. Mais que nenni, point de pain frais. Je fais quand même quelques emplettes pour remercier ce magasin de nous avoir hébergé cette nuit.

    Pour la visite de Szeged nous essayons de nous trouver un parking près du centre ville. De l’autre côté de la Tisca près du pont il y a un parking. Nous n’avons qu’à retraverser le pont et nous sommes dans la ville.

    La Tisca est en crue, sur la rive côté ville la voie sur berge est submergée. La rive est bordée de gradins.

    Szeged, église votiveSzeged, église votiveNous apprécions cette jolie ville aux beaux monuments, peut être grâce aussi au soleil.

    Szeged,détail

    Szeged, détail de l'université

    Szeged, hotel de ville     Szeged, hotel de ville

    Szeged, cabines telephoniques                                 Szeged, théâtre municipal

    Après avoir fait un peu de change nous allons tester les pâtisseries. Pour JM c’est un gâteau fourré avec ce que nous pensons être des graines de pavot. Pour moi gâteau garni d’une crème à base de crème aigre et de raisins, ça fait un peu omelette. Comme nous sommes gourmand et qu’il fait beau nous testons aussi les glaces qui sont excellentes.

    La route vers Pecs nous fait traverser des paysages diversifiés, des zones de terre très noire, d’autres sableuses.

    Nous traversons le Danube à Baja, lui aussi est toujours en crue, nous voyons des maisons dans l’eau sur un mètre de haut.

    Ensuite c’est boisé, vallonné, des vignobles.

    Nous passons au dessus de Pecs et empruntons une petite route montagneuse pour aller à Abaliget. Nous trouvons un premier parking, mais nous allons en voir un deuxième. Il se situe près de deux petits lacs et d’un camping. Le camping nous paraît fermé, nous descendons près du lac. Une petite dame avec une caisse sous le bras nous interpelle, nous en profitons pour lui demander si c’est possible de rester pour la nuit sur ce parking. Elle nous dit qu’il faut aller sur le camping, comme elle voit que ce n’est pas notre intention elle nous fait comprendre qu’on peut aller chez elle, elle insiste. Sauf que l’entrée de sa cour est minuscule, et que la rue qui y accède est interdite aux véhicules de plus d’une tonne. Comme je lui montre le panneau, elle dit qu’il n’est plus bon, je lui fais voir la largeur de son entrée. Elle a tellement envie que l’on aille chez elle qu’elle semble prête à présenter tous les arguments. Je la remercie et nous retournons sur le premier parking.

     

    Samedi 10 juin

    Ce matin à nouveau chute des températures et pluie.

    Pecs, la posteAprès bien des difficultés pour trouver un stationnement à Pecs, nous visitons la ville. Nous sommes tellement attentionnés à regarder où l’on met les pieds qu’on ne peut pas dire, malgré quelques jolies façades, si la ville est belle. Il faut dire qu’il « tombe des cordes », l’eau court partout.

    Pecs, place JoKai Ter

    Pecs     Pecs

     

    Pecs, cabines telephoniques(super le raccordement)

    Mais ce n’est rien, vers 13h ce sont des trombes d’eau.

    Vers 15h le soleil revient et nous prenons la direction de Sofiok les maisons et immeubles sont très colorés, de toutes les couleurs.

    A ‪Oroszló nous trouvons un petit parking et il pleut à nouveau.

     

     

     

    « DE BUDAPEST A BAILE FELIXDE SOFIOK A RUST »
    Partager via Gmail

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :