• DE LA TOURAINE A LA HONGRIE - VIENNE

    HONGRIE 2006  5000kms

     

     

    Vendredi 26 mai

    Cela devient une habitude il faut grignoter quelques heures pour ces précieuses vacances, JM vient me chercher à  la sortie du travail et nous partons directement.

    Nous retrouvons notre bivouac de l’an dernier à Montier en Der mais la roue de moulin a disparu.

     

    Samedi 27 mai

    Nous sommes réveillés par le bruit des motos, il y a un rallye.

    Nous roulons une partie de la journée sous la pluie, passons la frontière en tout début d’après midi.

    Etape nocturne à Burghausen sur l’aire de service. Aire agréable près d’un espace loisirs, mais éloignée de la ville.

     

    Dimanche 28 mai

    Temps toujours couvert.

    Un monsieur sympa prête une clé pour accéder à des sanitaires avec douches, un autre essaie d’engager la conversation.

    Route sous le déluge et 14°.

    Passons à Melk, ville possédant une grande abbaye, apercevons  de nombreux châteaux et le soleil revient.

    Vienne, nous apprécions le GPS que nous avons programmé pour nous emmener sur le parking près du cimetière et de l’entrée arrière du parc de Schönbrunn, il accomplit sa mission sans problèmes - E 16°18' 03"   N 48° 10' 27" – Seckendorf Gudent weg-.

    Nous allons repérer les lieux et profitons de l’entrée à coté du parking pour aller en repérage. Nous traversons le parc, apercevons la Gloriette et descendons jusqu’au château. C’est superbe, mais ils sont en train d’installer un podium et tout le nécessaire pour le spectacle symphonique avec Pavaroti, donc difficile de profiter de la vue.

    SCHÖNBRUNN

    Nous visitons les abords du château, le zoo, les fontaines, l’obélisque, les ruines et le jardin du Prince Héritier.

    SCHONBRUNN - jardin du Prince Héritier     Parc du Château de Schönbrunn-La fontaine de la Naïade (Najadenbrunnen)

    Le château de Schönbrunn est l'ancienne résidence d'été de la famille impériale.Depuis qu'il a été achevée en 1780 sous le règne de Marie-Thérèse, le palais était la résidence préférée des monarques Habsbourg.
    Le palais se situe à environ six kilomètres (quatre miles) du centre de Vienne, mais est facilement accessible par le métro. L'ensemble de la région, y compris le vaste jardin, Schönbrunn occupe environ 176 hectares ou 435 âcres
    Quelques CC se sont installés près de nous. Comme nous, nos voisins Suisses ont l'intention de rester pour la nuit sur ce parking.
     

    Lundi 29 mai

    Nuit calme, temps couvert et frais.

    De bonne heure ce matin nous entendons le cliqueti des bâtons de marche, les Viennois sont sportifs : marche Nordique, footing, vélo.

    Tout d'abord une petite anecdote au sujet de l'origine du nom
    L'histoire raconte que le fils de MaximilienII, l'empereur Matthias découvrant le lieu se serait exclamé "So ein schöner Brunnen" (quel beau printemps), qui a conduit au nom de Schönbrunn.
     
    ENTREE DE SCHÖNBRUNNComme nous accédons coté parc nous repassons vers l'avant du château et découvrons ainsi l'entrée flanquée de deux obélisques, la cour et ses deux fontaines et enfin la face principale du château, façade baroque symétrique, 175m. Nous retrouvons la couleur jaune Marie-Thérèse. 

    SCHÖNBRUNN

    Le classic pass va nous donner accès au Grand Tour avec Audio guide, la visite du jardin du prince héritier (que nous avons fait hier sans payer), le labyrinthe et le dédale, la terrasse panoramique de la Gloriette. Dans cette formule il n’y a pas de guide, mais ce n’est pas grave car il n’y a que Allemand et Anglais. Les commentaires de l’audio guide sont biens mais manque d’informations.

    Nous apprécions malgré tout cette visite, le château est très beau, l'intérieur de style rococo est très luxueux, de superbes parquets, des murs lambrissés avec du bois de rose, une pièce décorées de porcelaines. Nous découvrons un peu de la vie de Sissi. Marie Thérèse et Sissi devaient particulièrement aimer beaucoup les « chinoiseries », cela se ressent au travers des décorations de plusieurs pièces, entre autre le cabinet chinois rond et la"Blue Room chinois". Pas de photos, elles sont interdites.

    Superbe salle d’apparat avec glaces et deux immenses lustres.

    Nous visitons l’autre côté du parc, et c’est enfin l’heure de la démonstration de confection du strudel dans les cuisines du château.

    SCHÖNBRUN - DEMONTRATION DE STRUDEL

    Comme pour le reste les Français sont un peu oubliés, une recette papier nous est remise en Français, mais pour les explications il faut se contenter de l’Allemand et l’Anglais. Par moment les gens riaient, ce devait être drôle. Même si nous n’avons pas compris, nous nous sommes régalés, mais les gourmands que nous sommes ont trouvés les parts petites. Pour ce qui est de refaire cette recette j’y arriverais peut être, mais la pate étalée au rouleau puis tournée comme une pate à pizza il faudra que je m’entraine !!!

    SCHÖNBRUNN - le labyrintheUn petit tour par le labyrinthe, traversons le parc où des parterres ou pas une herbe ne dépasse encadrent des bassins, des rangées d'arbres bordent les allées. 

    PARC DE SCHÖNBRUNN

    SCHÖNBRUNN - Fontaine de NeptuneNous faisons une halte près de la Fontaine de Neptune, ensemble de personnages de a mythologie dans un paysage de rocs et de pierres. Au centre trône Neptune, brandissant son trident est entouré de Thésis et de nymphe, Thésis demandant à neptune de protéger son fils Achille envoyé en Gréce pour conquérir Troie.

    SCHÖNBRUNN - Fontaine de Neptune

    Derrière le fontaine un sentier zigzaguant nous emmène en haut de la colline, à la Gloriette. Gigantesque arc de triomphe surmonté de l'aigle impérial, sa terrasse permet d'avoir une vue panoramique sur le palais et son parc et sur la ville de Vienne. La Gloriette abrite également un café pour se remettre "des efforts fournis pour y monter"

    SCHÖNBRUNN - LA GLORIETTE  SCHÖNBRUNN

    SCHÖNBRUNN - Fontaine de l'ObélisqueSchônbrunn - fausses ruines
     
    Il faut maintenant redescendre et aller admirer la Fontaine de l'obélisque (Obelisk), érigé sur la grotte des Sybilles et orné de hiéroglyphes fantaisistes censés relater l'histoire des Habsbourg, et les fausses ruines romaines représentant Carthage après sa défaite sur Rome.
     
     
     
     
    Après cette journée bien remplie nous reprenons la route.

    A 17h nous nous installons sur le parking avec services de Rust près du lac. Il fait 16°

    RUSTUn peu plus loin en suivant la route qui longe le lac nous découvrons un village lacustre. De la route on voit juste un enchevêtrement de toitures de chaume et des mats de bateaux au milieu des roseaux. Les accès à ce village sont fermés par des portes après avoir franchis des petits ponts, seuls ceux qui ont une clé peuvent y pénétrer et ensuite des passerelles sur pilotis permettent de circuler à l’intérieur.

    De l’autre côté du port nous retrouvons deux villages du même genre, mais les toits ne sont pas recouverts de chaume.

    Cette région fait partie de la réserve ornithologique, nous y avons vu des oies, des canards, des rapaces, toutes sortes d’oiseaux… on entend « piailler » de tous les côtés.

    Le ciel noir nous pousse à revenir rapidement vers notre véhicule.

    Après le diner nous allons à la découverte de la ville, précédés par les « claquements » des cigognes. Pratiquement sur chaque maison il y a un nid. Nous ne voyons que des cigognes blanches alors que d’après les guides dans cette région il y a également des noires.

    RUST

    Ville de restaurants et de viticulteurs.

     

    Mardi 30 mai

    Nuit fraiche 10°, ce matin nous sommes réveillés par les oiseaux dans les roseaux.

    Après une balade dans la ville et les services nous partons vers la Hongrie. Nous passons la frontière en milieu de matinée.

    Toujours beaucoup de cigognes, chaque village traversé possède plusieurs nids. Nous réviserons certainement notre jugement mais pour le moment nous avons l’impression de voir un pays pas très propre.

    A Gyor nous ne trouvons pas de parking, nous nous arrêtons à Komaron pour déjeuner, nous plafonnons à 15°. Nous sommes dans ce qui pourrait ressembler à une zone, au milieu de bâtiments en mauvais état. En repartant nous découvrons une partie plus intéressante de la ville et en profitons pour changer quelques euros contre des Forins.

    ESZTERGOM - La basilique ESZTERGOM - La basilique ESZTERGOM - La basilique

    Depuis Esztergom nous longeons le Danube remarquons de jolies et grandes maisons. Nous avons l’impression que deux mondes se côtoient, l’un appartenant bien à notre époque et l’autre appartenant au siècle dernier. Nous ressentons aussi bien cela pour l’habitat que pour les habitants dans leur façon de s’habiller.

    Nous ne retrouvons pas la coqueterie de la Slovénie aux pelouses bien tondues, maisons fleuries..

    A Vizegrad, le parking au dessus de la citadelle aurait pu faire un bon bivouac, mais nous allons sur un camping un peu plus loin. Nous sommes les seuls occupants et Français de surcroit, nous sommes reçus un peu comme des « Marsiens ».

    Il fait toujours aussi froid et en plus il se met à pleuvoir, nous ne profitons pas de la vue sur la Slovaquie qui est juste de l’autre côté du Danube.

     

    « SLOVENIE 2005BUDAPEST »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :