• DU CAP TAFELNEY A TIZNIT

    Samedi 8 février

     DU CAP TAFELNEY A TAGHAZOUTNotre route serpente dans une région vallonnée au milieu des arganiers, de nombreux vendeurs d’huile d’argan ou de miel sont installés au bord de la route.

    DU CAP TAFELNEY A TAMRI  DU CAP TAFELNEY A TAMRI

    BANANERAIE DE TAMRINous descendons vers les bananeraies de Tamri. Nous ne pouvons passer à Tamri sans nous arrêter acheter des bananes, il faut reconnaître qu’elles sont vraiment bonnes.

    Puis la route longe l’océan, et maintenant ce sont des vendeurs de moules qui nous interpellent. Des surfeurs profitent des vagues et du soleil.

    DE TAMRI A TAGHAZOUT - ABRIS DE PECHEURS DE TAMRI A TAGHAZOUT

    Nous sommes à peine installé sur le parking de Taghazout que nous assistons au défilé des vendeurs.

    123kms –  N 30° 32’ 20’’  - O 9° 41’ 56’’

     Album photos du Cap Tafelney a Taghazout

     

      

    Dimanche 9 février

    A peine levés que l’on nous livre le pain, le soleil est déjà bien présent.

    Depuis ce matin c’est le défilé des Marocains qui viennent passer la journée à la plage. L’un d’eux vient nous voir pour bavarder et savoir de quelle région nous sommes. Coïncidence amusante, il nous apprend que sa femme habite du côté de Nantes et qu’elle est née à Château Renault. Il réside au Maroc et termine ses études dans l’aérospatiale, il espère se faire embaucher à Rabat. Il fait partie de ces jeunes qui estiment qu’il faut rester au Maroc, qu’il y a tout à faire contrairement à l’Europe qui de plus ne pense qu’à faire payer des taxes.

    TAGHAZOUT - APERO DOMINICALAu moment du café, que nous prenons en compagnie de Bernadette et Noël, nous voyons notre jeune vendeur de gâteaux de l’an dernier. Ça tombe à pic pour accompagner notre café.

    TAGHAZOUT

    C’est ensuite notre vendeur de couscous qui vient nous voir, nous lui en commandons un pour demain.

    TAGHAZOUTTAGHAZOUTVers 15h le vent se lève nous incitant à prévoir une veste pour la balade. La plage est bien occupée, des familles installées sous des bâches, des jeunes jouent au foot, quelques pêcheurs, des quads, des scooters de mer, des dromadaires, des chevaux et beaucoup de promeneurs.

    taghazout

    Nous allons ainsi jusqu’au Rocher du Diable.

    TAGHAZOUT - LE ROCHER DU DIABLE    TAGHAZOUT - LE ROCHER DU DIABLE

    Au retour  un dromadaire nous dépasse. Personnellement j’ai tendance à me cramponner pour tenir dessus, et là je vois le chamelier qui s’assoit à droite, à gauche, se couche sur sa monture…

    TAGHAZOUT

    Après cette virée ventée de plus de trois heures nous apprécions de rentrer chez nous.

    0kms

     

     

    Lundi 10 février

    Nous avons eu quelques gouttes de pluie cette nuit, mais le soleil est bien présent ce matin ainsi que le vent.

    N’étant pas très courageux nous cherchons un emplacement à l’abri du vent pour poser notre fauteuil. Dès qu’ils nous voient, les vendeurs viennent vers nous pour nous proposer fraises, poissons, tapis….

    TAGHAZOUT - couscous livré à domicileA midi comme prévu notre couscous arrive tout chaud, il n’y a plus qu’à déguster.

    TAGHAZOUT

     

    Dans l’après midi nous allons à Taghazout en longeant la plage. Les surfeurs investissent la ville. Les barques sont remontées très haut sur la plage, les pêcheurs craindraient ils de grosses vagues ?

    TAGHAZOUT        TAGHAZOUT

    TAGHAZOUT

     

    A notre retour nous rencontrons le couple des Herbiers avec qui nous avons fait la traversée pour le Maroc. Bien sur nous papotons un moment, ils stationnent sur le même parking que nous.

    Comme il faut peu de chose pour nous occuper, le ballet des mouettes et goélands plongeant pour attraper leur proie sur le rivage nous occupe un moment,  puis c'est le vent soulevant le sable sur la plage.

    TAGHAZOUT TAGHAZOUT TAGHAZOUT TAGHAZOUT

     

    TAGHAZOUT

    Soirée tranquille dans notre salon à écouter le vent.

    0kms

     

     

    Mardi 11 février

    Que c’est agréable ce matin, le vent s’est calmé.

    TAGHAZOUT - SURFEURSAprès avoir acheté un Saint Pierre à un de nos vendeurs, nous allons jusqu’à Taghazout voir le retour des barques.

    Des surfeurs sont déjà  dans l’eau.

    TAGHAZOUT - RETOUR DE PECHEQuand nous arrivons sur la plage il y a déjà un étal de poissons. Un peu loin, un attroupement autour d’une barque. Le pêcheur vend ce qu’il vient de pêcher jusqu’au moment où la barque suivante arrive, alors il emmène « sa récolte » dans un local où le poisson est pesé, mis en lot et distribué à des vendeurs.

    TAGHAZOUT - RETOUR DE PECHELes barques attendent la bonne vague pour venir jusqu’à la plage. Il ne faut pas se tromper car il faut être arrivé sur le sable avant qu’une nouvelle vague arrive et bouscule l’embarcation, et pénètre à l’arrière. Un tracteur attend, accroche et remonte le bateau.

    TAGHAZOUT - RETOUR DE PECHE   TAGHAZOUT - RETOUR DE PECHE

    Cela dure une bonne partie de la matinée. Retour à notre campement pour midi.

    Vers 16h, confortablement installés à faire les lézards, nous nous sommes laissé tenter par les gâteaux que nous proposait un vendeur. Il ne manquait que le thé à la menthe.

    Après cette journée bien relax nous profitons d’un joli coucher de soleil.

    COUCHER DE SOLEIL - TAGHAZOUT COUCHER DE SOLEIL - TAGHAZOUT COUCHER DE SOLEIL - TAGHAZOUT

    0kms

     

    Mercredi 12 février

    Aujourd’hui nous reprenons la route pour Tiznit.

    TAGHAZOUT A AOURIRLa côte jusqu’à Aourir est en chantier. Golf, cité balnéaire, réserve naturelle, village de surf et rocade, tous ces aménagements sont théoriquement prévus pour 2015.

    A Aourir le souk hebdomadaire est déjà en pleine effervescence, quelques kilomètres plus loin c’est celui d’Agadir.

    SOUK D'AOURIR  SOUK D'AGADIR

     

    TAGHAZOUT - TIZNIT - CHARGEMENTSTAGHAZOUT-TIZNIT - CHARGEMENT D'OEUFS

     

    Les chargements de véhicules nous surprennent toujours, nous demandant à chaque fois comment ça fait pour ne pas tomber.

    TAGHAZOUT - TIZNIT - CHARGEMENT TOMATES

    TAGHAZOUT - TIZNIT  DEPART POUR LE SOUK... 

    PORT AGADIRAprès le port, nous empruntons la grande avenue d’Agadir qui longe la plage, et de grandes et belles résidences, des collèges, lycées et écoles supérieures.

    AGADIR   AGADIR

    TAGHAZOUT - TIZNITAprès quelques villes nous entrons dans la partie désertique. La végétation est vraiment rare, on se demande d’où reviennent ces ânes chargés d’herbe fraiche. A part quelques élevages, un champ de cactus, c’est un paysage de terre et de pierres.

    Nous arrivons dans Tiznit par une grande avenue bordée d’arbres bien taillés.

    TIZNIT  PORTE DE TIZNIT

    A proximité du camping municipal de nombreux camping car sont en attente pour y entrer, c’est effectivement complet. Nous continuons jusqu’au camping Riad Assilaf, où il ne reste que quelques places.

     

    117kms – N 29°48,22’  - O 09°49,69’

     

     

    Jeudi 13 février

    Après une matinée tranquille, nous nous disons qu’il faut peut être bouger un peu si l’on ne veut pas faire trop de gras. Le souk ayant lieu toute la journée ce sera notre destination.

    Quand les employés du camping nous voient sortir, ils nous proposent de nous commander un taxi. Mais que nenni, nos gambettes feront l’affaire.

    SOUK DE TIZNIT A l’entrée du souk nous retrouvons les camions de paille, les vendeurs de seaux faits dans des pneumatiques ou un pot genre pot à lait dans une bouteille de gaz, ici rien ne se perd tout se recycle.

    SOUK DE TIZNITPuis nous entrons dans le souk alimentaire avec ses vendeurs d’olives, d’épices, ses montagnes de fruits et légumes, installés soit à même le sol, soit sur des présentoirs de fortune, à l’abri de bâches tendues. Comme souvent nous nous faisons interpeller, on nous demande comment ça va, les porteurs nous proposent leurs services.

    SOUK DE TIZNIT SOUK DE TIZNIT

    C’est tellement important que nous ne parcourons pas la totalité, et heureusement pour nous l’après midi c’est plutôt calme. Nous en profitons pour faire notre ravitaillement afin d’assurer notre plein de vitamines car à 0,18€ le kg de clémentines et 0,23 les oranges il n’est pas difficile d’appliquer « 5 fruits et légumes par jour ». Ça plus du soleil vous comprendrez que nous sommes vraiment à plaindre.

    SOUK DE TIZNIT SOUK DE TIZNIT SOUK DE TIZNIT - TAS DE PETITS POIS

    Après ces quelques heures passées dans ce labyrinthe nous pouvons rentrer « chez nous », pour certains le fauteuil est le bienvenu. Maintenant il ne nous reste plus qu’à écosser nos petits pois et laver fruits et légumes.

    TIZNIT - RETOUR AU CAMPING  TIZNIT - LE RETOUR

    0kms

     

    Vendredi 14 février

    Ce matin nous suivons les conseils de la jeune fille de l’accueil, nous allons prendre le bus pour aller à Tiznit.

    L’arrêt se trouve en face l’entrée du camping. Nous savons seulement que le bus passe tous les vingt minutes, nous demandons donc au gardien s’il sait quand est le prochain, avec un geste vague il nous répond dans 10, 15 ou 25mn. Nous attendons une vingtaine de minutes.

    Nous déambulons dans Tiznit, achetant au passage cacahuètes, pralines et amandes.

    Quand, à midi, nous reprenons notre bus il fait déjà très chaud.

    Aujourd’hui nous recherchons l’ombre, le thermomètre va monter jusqu’à 30° à l’ombre.

    En milieu d’après midi nous décidons de faire prendre l’air à Kym.

    DE TIZNIT AU BARRAGE YOUSSEF IBN TACHFINEn sortant de Tiznit nous empruntons la route d’Agadir, et au bout de quelques kilomètres nous tournons sur une petite route sur notre droite.

    ROUTE DU BARRAGE DE YOUSSEF IBN TACHFINElle serpente au travers de paysages désertiques, traversant quelques  jolis villages roses, un marabout et son cimetière, une zone de replantation d’oliviers, quelques champs de figuiers de barbarie recouverts de fruits, un laboratoire cosmétologique.

                                                       LABORATOIRE ARGAN CACTUS

    FIGUES DE BARBARIE

    DE TIZNIT AU BARRAGE YOUSSEF IBN TACHFIN   DE TIZNIT AU BARRAGE YOUSSEF IBN TACHFINE

    Nous arrivons au barrage Youssef Ibn Tachfin (N 29.84325 – O 9.496307) sur l’oued Massa. Nous bavardons avec deux hommes qui ramassent de l’herbe pour leurs animaux. Bien que nous trouvions le niveau du lac assez bas, ils nous disent que grâce à la pluie qui est tombée le niveau est bon. Ils y pêchent des Black Bass et des Barbeaux. Quand je demande ce qu’est un Black Bass ils me répondent que c’est un crabe… mais je viens de contrôler c’est un poisson originaire des USA.

    BARRAGE YOUSSEF IBN TACHFINE    BARRAGE YOUSSEF IBN TACHFINE

    BARRAGE YOUSSEF IBN TACHFINE A TIZNITNous n’avons pas le temps de faire le grand tour, nous repartons donc par la même route, le soleil décline rapidement, mais les élèves ne font que de sortir des écoles .

    du barrage Youssef Ibn Tachfine à Tiznit

    60kms en scooter

      

    Samedi 15 février

    Les nuages matinaux se dissipent rapidement et le soleil vient nous réchauffer. Comme hier nous allons en bus faire notre petit tour dans Tiznit. Il y a peu de monde, cela paraît bien calme.

    ROUTE DU BARRAGEAprès déjeuner nous partons avec Bernadette et Noel refaire notre sortie d’hier mais cette fois ci en camping car, le ciel s’obscurcit, le vent se lève.

    Nous rencontrons plus de véhicules sur cette petite route où il est assez peu aisé de se croiser.

    où va ce groupe de femme?Nous voyons un groupe de femme semblant habillées à l’identiques, accompagnées de deux enfants « endimanchés », marchant d’un pas alerte dans un champ, où se dirigent elles ?

    au dessus du barrage    au dessus du barrage

    Cette fois nous franchissons le barrage, comme tous les ouvrages d’art il est sous protection militaire et donc surveillé.

    vegetation      ARRIERE DU BARRAGE

    CANALCANAL

    La route de ce côté est dégradée, passant au milieu de terre rouge sans végétation, ni villages. Un canal traverse ce paysage désertique, c’est assez surprenant pas de ne pas y trouver quelques cultures au bord.

    Plus loin sur une colline une bâtisse en pisé au milieu d’un espace dénudé ou des pierres blanches semblent délimiter quelque chose.

     

    DU BARRAGE A TIZNIT    DU BARRAGE A TIZNIT

    TIZNITNous passons par Tiznit à la laverie pour récupérer une partie du linge que nous avons déposé ce matin. Nous sommes un peu en avance, et comme le temps est maussade nous restons dans le véhicule à observer les passants.

    Nous voyons encore tout un groupe de femmes enveloppées dans des voiles colorés accompagnées d’un enfant en costume et cravate, nous supposons qu’elles vont à une cérémonie. 

    TIZNIT

     

     

    Dimanche 16 février

     

    Aujourd’hui c’est relâche, même l’appareil photo est au repos. A part quelques allées et venues à Tiznit en scooter, histoire de prendre l’air, nous ne bougeons pas.

     

     

    ALBUM TIZNIT 

     

    « CAP TAFELNEYTIZNIT »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Février 2014 à 17:13

    Bonjour,

    Je vois que tout va bien pour vous. Nous sommes sous le soleil de Tata.

    Bonne continuation.
    Bises

    2
    Lundi 17 Février 2014 à 11:31

    Bonjour

    très belles photos et beau périple.

    Bonne continuation.

    3
    Lundi 17 Février 2014 à 13:14

    Bonjour Myriam et merci.

    Aujourd'hui temps gris, vent et sable....

    Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :