• S10 - DE TAROUDANT A TAGHAZOUT

    Lundi 25 mars 2013

    13°

    S10 - DE TAROUDANT ATaroudant est entourée de remparts en pisé dont une partie date des Saadiens.

    Une grande avenue bordée d’orangers et nous entrons dans la médina.

    S10 - DE TAROUDANT ANous allons un peu au hasard des rues, nous retrouvant au marché aux poissons. Les poissonniers sont installés dans une halle, leurs étals de poissons bien rangés et bien fournis. Nous nous laissons tenter par des crevettes roses à 60dh le kg ( env 5,5€), et un sabre pour 25 dh (env 2,3€). Un peu plus loin nous prenons un kg de fraises pour 14dh (env 1,30 €), le vendeur nous dit que c’est bon pour le « chibani » pour le cœur, les intestins, le foie.

    Nous continuons notre promenade découvrant un minotier, un vendeur de lessive ambulant. Nous prenons des petites rues peu fréquentées. Une odeur de fleurs d’orangers plane sur la ville, bon d’accord c’est parfois masqué par l’odeur du crottin de cheval. On aperçoit le haut des orangers et des palmiers au dessus des murs.

    S10 - DE TAROUDANT A       S10 - DE TAROUDANT A

    Les maisons sont souvent en pisé, mais nous remarquons quelques façades aux fenêtres ou balcons travaillés

    Il n’est pas toujours aisé de se déplacer dans les rues entre les calèches, les voitures, les cyclistes, les piétons. Nous avons souvent l’impression que ça ne va pas passer, mais si et en plus personne ne s’énerve, pas de concert de klaxons.

    S10 - DE TAROUDANT A

    Nous arrivons sur la place Al Alaouyine, des musiciens jouent et dansent, tandis qu’un attroupement se fait autour d’un camelot. Plus loin ce sont des marchands de « médicaments », un cireur de chaussures. Comme souvent, j’ai l’impression de ne voir que des hommes. Cette place lumineuse est entourée de bars et restaurants.

    S10 - DE TAROUDANT A S10 - DE TAROUDANT A S10 - DE TAROUDANT A

    Tandis que nous repartons vers notre parking deux cigognes tournent au dessus de nous.

    S10 - DE TAROUDANT ANous déjeunons et attendons qu’il fasse un peu moins chaud pour sortir.

    Nous reprenons la direction de la médina en admirant au passage des bananiers chargés de fruits et de fleurs, et montons sur les remparts, un homme est en train de sculpter des petits objets dans de « la pierre de Taroudant ».

    S10 - DE TAROUDANT A

    Nous entrons ensuite dans la Kasbah, nous franchissons une série de trois portes donnant chacune sur une cour. Ce devait être un bon moyen de protection contre les intrus. Les murs des rues  et de certaines façades sont recouverts de peintures, œuvres d’artistes Roudanis. C’est un véritable labyrinthe de ruelles étroites, de culs de sacs.

    S10 - DE TAROUDANT A    S10 - DE TAROUDANT A

     

     

    S10 - DE TAROUDANT AS10 - DE TAROUDANT ANous retournons ensuite dans la médina, essayant au maximum de nous imprégner de l’ambiance. C’est la sortie des écoles, les rues sont encombrées d’enfants en blouses bleues pour les filles et bleu marine pour les garçons, les collégiennes sont en blouse blanches. Les boutiques et ateliers de toute sorte sont toujours aussi nombreux.

     

    Nous traversons plusieurs souks et le marché municipal. Quelques vendeurs essaient de nous faire rentrer dans leurs boutiques « pour le plaisir des yeux », mais sans insistance.

    S10 - DE TAROUDANT A

    La coupe et le ramassage "du gazon" se font sous haute surveillance.

    Les bancs de la grande avenue, et la margelle de la fontaine de la place du 20 aout sont occupés par les femmes aux voiles multicolores, bien que les guides disent que leur costume est noir.

    S10 - DE TAROUDANT A

    Retour au parking.

    Okms

     

    Mardi 26 mars 2013

    15°

    S10 - DE TAROUDANT ADès le matin une grande agitation règne, et la rue est rapidement envahie de petits fourgons. Ils s’alignent tous dans le même sens de chaque côté de la rue. Il semblerait qu’une manifestation se prépare.

    Ils vont chez le gouverneur pour des problèmes de papier concernant leurs véhicules, c’est ce que nous avons cru comprendre. A vérifier.

    Nous avions prévu de faire la promenade en calèche ce matin pour profiter du soleil matinal sur les remparts. Vu le temps gris nous décidons de partir.

    La route pour Agadir traverse une grande plaine de culture et d’arbres fruitiers. Ces derniers sont souvent abrités derrière de grands murs ou des rangées d’arbres. Les troupeaux de moutons et de chèvres paissent au bord de la route, quelques personnes ramassent de l’herbe sur la partie centrale de la quatre voies.

    S10 - DE TAROUDANT A S10 - DE TAROUDANT A S10 - DE TAROUDANT A

    Mais que fait cette voiture face à nous?

    S10 - DE TAROUDANT A

     Pas de problème, le plus court chemin c'est de traverser le terre plein central.

     

    Après avoir traversé quelques villages nous entrons dans Agadir, le soleil fait une timide apparition.

    De grandes avenues bordées de commerces, des immeubles blancs alignés, un centre universitaire, Agadir est une grande ville moderne, on y trouve une culture bien particulière, celle des paraboles.

    S10 - DE TAROUDANT A S10 - DE TAROUDANT A S10 - DE TAROUDANT A

    Après nous être installés sur le camping municipal nous allons nous promener le long de la plage.

    S10 - DE TAROUDANT A

    Une belle esplanade dallée longe cette plage de sable bond de 7km. C’est une des rares plages où l’on puisse se baigner sans danger, mais il n’y a que quelques personnes dans l’eau. Par contre il y a quelques volontaires pour la séance de culture physique.

    S10 - DE TAROUDANT A

    De retour au camping, un pêcheur nous propose des araignées, nous ne résistons pas.

    Agadir a été  reconstruite après le séisme de 1960 qui l’avait complétement détruite. De la Kasbah qui la domine il ne reste que les remparts et une vue formidable à 360° sur la baie, le port et la ville.

    S10 - DE TAROUDANT A       S10 - DE TAROUDANT A

    Agadir ressemble vraiment à une station balnéaire Européenne dans laquelle sont implantées de grandes chaines telles que « Clud Med » « Fram »…. La clientèle est cosmopolite, on attend parler toutes les langues.

      S10 - DE TAROUDANT A   S10 - DE TAROUDANT A

    S10 - DE TAROUDANT ACet après midi il y a plus de monde sur la plage, elle s’est transformée en terrains de foot pour les jeunes.

     

     

    90kms – N 30°25.47   O 9°36.48

     

    Mercredi 27 mars 2013

    15° légère bruine

    S10 - DE TAROUDANT AS10 - DE TAROUDANT ALe temps restant couvert nous décidons de partir.

    Le souk se tient à la sortie de la ville juste après la zone portuaire.

    Nous longeons la côte et arrivons très rapidement à Aourir. Nous optons pour le camping Aourir qui se trouve à 4kms sur la route d’Imouzzer.

     

    Il faut d’abord se frayer un chemin dans les encombrements, puis très rapidement la route se détériore. Le camping car se met à nous danser le hip hop, je ne suis pas certaine qu’il apprécie cette danse. Jean Marie est obligé de surveiller la profondeur des trous, et en plus il y a des travaux avec de jolies tranchées ouvertes.

    S10 - DE TAROUDANT A  

    Nous arrivons enfin dans ce camping avec piscine (protégée) et emplacement délimités par des haies.

    Le soleil hésite, se montre mais les nuages gris se dépêchent de venir le masquer.

    S10 - DE TAROUDANT ANous allons repérer la route d’Imouzzer pour demain. Nous faisons quelques kilomètres au milieu des arganiers, dans l’oued asséché fleurissent les lauriers roses. Quelques boutiques proposent du miel, de l’huile d’argan et des fossiles.

    Nous repartons vers Aourir pour donner à boire à Kym qui a besoin d’étancher une petite soif.

    S10 - DE TAROUDANT AEt cette route qui n’était pas terrible en camping car l'est encore moins en scooter, surtout quand il faut jongler entre les trous, les zones boueuses qui nous valent quelques dérapages, les voitures qui doublent ou qui croisent et les travaux. Ce n’est pas facile de prendre des photos en même temps.

     

    Dans Aourir il y a encore plus de monde que ce matin, nous découvrons qu’il y a un grand souk un peu plus loin. Juste en face de la station service il y a une boutique vendant des bananes, plus de 10m d’etalage de bananes !

    S10 - DE TAROUDANT A  S10 - DE TAROUDANT A

    Pas le choix il faut reprendre la même route, au passage j’ai le temps de remarquer la superbe boutique d’un menuisier, des façades où nous sentons une recherche esthétique...

    S10 - DE TAROUDANT A S10 - DE TAROUDANT A S10 - DE TAROUDANT A

    et sur les murs de l'école, en plus des peintures habitatuelles, une citation...

    S10 - DE TAROUDANT A

    28 kms – N 30°29.675   O 09°37.401

    37kms en scooter

     

    Jeudi 28 Mars 2013

    17°

    S10 - DE TAROUDANT A

    BON ANNIVERSAIRE ANTOINE

     

    S10 - DE TAROUDANT ACe matin nous partons de bonne heure en direction d’Imouzzer Des Ida Outanane. Nous nous enfonçons dans la montagne. Des stries de différentes roches créent de jolis effets de couleurs ; arganiers, eucalyptus et palmiers sont les principaux arbres rencontrés.

    S10 - DE TAROUDANT AUn col, et nous dominons une superbe palmeraie où coule un oued aux eaux claires.

    S10 - DE TAROUDANT ANous longeons cet oued et nous engageons dans une gorge bordée de lauriers roses et de palmiers. C’est le début de la vallée du paradis et de la route du miel.

    Une belle montée sinueuse et nous atteignons un plateau bien vert, quelques villages accrochés sur les pentes.

     

        S10 - DE TAROUDANT A

    S10 - DE TAROUDANT AL’accès des cascades se trouve quatre kilomètres plus bas au fond d’une dépression.

    Nous laissons Kym sur un parking et prenons un petit sentier, qui en fait est une véritable galerie marchande de souvenirs, les vendeurs vendant tous « moins cher que gratuit ». Nous arrivons enfin au pied « du voile de la mariée » qui plonge dans un bassin aux eaux vertes transparentes.

    S10 - DE TAROUDANT A      S10 - DE TAROUDANT A


    S10 - DE TAROUDANT ANous prenons ensuite la route de Tamri, montons, descendons, tournons à droite, à gauche, passant d’un versant à un autre.

    S10 - DE TAROUDANT AQuelques troupeaux de chèvres se régalent dans les arganiers.

    S10 - DE TAROUDANT ANous plongeons finalement sur une palmeraie, des enfants s’amusent dans l’oued. Des parcelles de bananiers se cachent sous les palmiers.

    Nous franchissons plusieurs petits cols et découvrons enfin les bananeraies.

    S10 - DE TAROUDANT A

    S10 - DE TAROUDANT A

    A Tamri nous faisons un petit arrêt pour faire provision de bananes. Les bananes de la région deTamri sont délicieuses.

     

    Nous arrivons très rapidement sur le bord de mer. Nous longeons la côte jusqu’à Aourir, passant près de grandes plages où des surfeurs jouent avec les vagues de l’Atlantique.  Des vendeurs nous tendent des pochons contenant probablement leur pêche, coquillages ? Plus loin nous rencontrons un troupeau de dromadaires avec plein de bébés.

    S10 - DE TAROUDANT A

     

    Nous retrouvons notre camping avec plaisir.

    Nous le recommandons car c'est un camping calme, agréable avec des sanitaires bien aménagés et propres. Point de départ de jolies balades.

    162kms en scooter

     

     Vendredi 29 mars 2013

    18°

    Beaucoup de papotages ce matin entre camping caristes, services.

    Nous traversons une nouvelle fois Aourir avant de prendre la direction deTaghazout. Hier nous avons reperé un parking en bord de mer. 

    S10 - DE TAROUDANT A    S10 - DE TAROUDANT A

    La vie est organisée sur ce parking, plusieurs fois par jour un camion citerne passe pour les pleins d’eau. Des vendeurs de légumes, poissons, plats préparés, cacahuètes, huile d’argan, tapis passent. Un jeune homme en mobylette avec sa caisse à outils sur son porte bagage propose ses services pour réparations de carrosserie.

    Journée repos avec promenade sur la plage où nous croisons quelques dromadaires.

    S10 - DE TAROUDANT A    S10 - DE TAROUDANT A

    Diner face à la mer au soleil couchant.

    S10 - DE TAROUDANT A

    12kms - – N 30.53873    O 09.69911

    9kms en scooter

     

    Samedi 30 Mars 2013

    14°

    S10 - DE TAROUDANT AS10 - DE TAROUDANT ADès ce matin les jeunes Marocains investissent la plage, certains viennent en car, d’autres en voitures. Il y a aussi des bus scolaires avec de jeunes enfants. 

    Surfeurs, joueurs de foot et dromadaires se côtoient sur cette plage aux rouleaux toujours aussi impressionnants.

     

    S10 - DE TAROUDANT A

    S10 - DE TAROUDANT A

     

    Puis c’est le défilé des vendeurs, les poissons et crustacés sont très tentants mais nous ne faisons pas dix repas par jour, nous ne pouvons donc tout acheter, aujourd’hui ce sera juste 500g de crevettes. Certains s’arrêtent pour discuter un peu.

    Un homme en mobylette,  son materiel installé devant et derrière lui, propose ses services pour réparations de carrosserie: "rien de cassé?, je répare le polyester".

     

    S10 - DE TAROUDANT A

    S10 - DE TAROUDANT APuis nous allons longer un peu la côte où nous voyons des bateaux de pêche concentrés sur un même secteur, et revenons visiter Taghazout. Nous descendons les ruelles vers la plage.

    Quelques pêcheurs sont installés pour vendre leur pêche, principalement des sardines. Les barques sont alignées en attendant un prochain départ, certaines se font refaire une beauté.

    S10 - DE TAROUDANT A

     

    Comme sur toutes les plages, celle ci est transformée en terrain de foot.

    S10 - DE TAROUDANT A

    Dans déambulons un moment dans les ruelles de la partie basse de la ville.

    S10 - DE TAROUDANT A 

    Nous rentrons juste à temps pour la livraison de notre couscous pour ce midi. Comme il est tout chaud, nous nous empressons de passer à table. Ce couscous est un des meilleurs que nous ayons mangé.

    Un peu de repos après cette dure matinée de retraité, troublée par la visite d’un vendeur qui confectionne des entourages d’auvents, des nappes… nous finissons par lui acheter avec un peu de troc des caches roues pour le véhicule.

     

     

    S10 - DE TAROUDANT AS10 - DE TAROUDANT ANous repartons avec notre fidèle compagnon vers Taghazout. Cette fois ci nous déambulons dans les ruelles ou plutôt les escaliers de la partie haute de la ville. Les marches sont irrégulières, de travers. Quelques enfants surpris de nous voir dans ces ruelles nous demandent si nous cherchons quelque chose. Et comme toujours c’est un curieux contraste entre le beau et le délabré, le propre et le sale. Des déchets trainent un peu partout,  de l’eau sot d’une gouttière, or comme il ne pleut pas on peut se poser des questions.

    Et en haut de ces escaliers des antennes et quelques arganiers. Et là ce n’est pas l’image pour touristes des chèvres grimpés dans les arganiers….

    S10 - DE TAROUDANT A

    S10 - DE TAROUDANT A

     

    En redescendant nous assistons à un « concert » improvisé sur le bord de la route.

    S10 - DE TAROUDANT A

     

    Nous montons ensuite dans l’arrière pays, quelques villages, des résidences, toujours des arganiers.

     

    En haut d’une côte nous rencontrons des femmes joliment habillées que nous croisons à nouveau au retour. Se rendent elles à un mariage ?

    S10 - DE TAROUDANT A S10 - DE TAROUDANT A S10 - DE TAROUDANT A

    Peu après nous croisons un pick up qui transporte un « siège de mariés », nous supposons que cela a un lien avec ce que nous venons de voir et confirmerait notre hypothèse.

    26kms en scooter

     

    Dimanche 31 Mars 2013

    18°

    Journée repos. Notre quête de sardines sur le port de Taghazout s’est avérée infructueuse, juste quelques daurades et bonites. Nous arrivons encore trop tard pour assister à la remontée des bâteaux sur la plage, le tracteur vient de remonter le dernier, il est en train de le décrocher. Je m’approche de l’attroupement près de ce bâteau, il n’a que quelques araignées, trois petits homards et une gambas.

    S10 - DE TAROUDANT A     S10 - DE TAROUDANT A

    Aujourd’hui il y a encore plus de monde qu’hier sur les plages. Leçons de surf, promenades à cheval ou dromadaires sont les activités proposées.

    S10 - DE TAROUDANT A     S10 - DE TAROUDANT A

     

    S10 - DE TAROUDANT AS10 - DE TAROUDANT A

     

    Sur la plage, les parkings ou sous les arganiers chacun installe son espace pour la journée avec tapis et toiles tendues pour se protéger, et même une petite balançoire accrochée à une branche pour le bébé.

     

     

     S10 - DE TAROUDANT A S10 - DE TAROUDANT A TAGHAZOUT

    Les biquettes et les moutons viennent nous rendre visite.

    Quelques vendeurs viennent encore discuter avec nous, s’installant sur le marche pied du véhicule. Nous proposons gâteaux et boissons qu’ils ne refusent pas et se servent généreusement.

    Des musiciens créent un peu d’animation.

    S10 - DE TAROUDANT A

    "Fatigués de repos" aujourd'hui....

     

     L'ALBUM DE LA SEMAINE

    ALBUM S10

     

    LA CARTE DE LA SEMAINE


    Afficher S10-DE TAROUDANT A TAGHAZOUT sur une carte plus grande

    « S9 - DE TIZNIT A TAROUDANTS11 - DE TAGHAZOUT A OUALIDIA »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    maintine
    Jeudi 28 Mars 2013 à 22:39

    un plaisir de regarder votre parcours au Maroc, merci de ce reportage,

    cordialement  marie noelle

    2
    maintine
    Jeudi 28 Mars 2013 à 22:45

    merci de votre reportage, un plaisir de le regarder, et surtout une envie d'y aller.

    cordialement   maintine

    3
    Vendredi 29 Mars 2013 à 12:49

    Bonjour et merci pour le gentil message.

    Le maroc est un vrai plaisir pour les yeux, dépaysement garanti et températures bien agréables.

    Cordialement,

    Ghyslaine

    4
    Les Pollhuguetts Profil de Les Pollhuguetts
    Samedi 30 Mars 2013 à 00:27

    Bonsoir,

    Enfin un petit moment pour te lire. Je vois que tout se passe bien. Sommes dans la vallée du Draa en direction de Mhamid.

    Pour les cascades est ce que vous avez pris le cc, car parait que la route est très mauvaise.

    Bonne continuation, sommes pas encore sur la côte, je ne sais pas si on va pouvoir se rencontrer. ici à Zagora 30° dans la journée.

    Bises

    5
    Samedi 30 Mars 2013 à 09:45

    Bonjour Huguette,

    Moi ausi je regarde ton avancée régulièrement, j'ai vu que vous aviez eu quelques soucis. Il est effectivement peu probable que nos routes se croisent maintenant.

    Nous sommes allés en scooter pour voir cascades, certaines passages de la route sont étroits et pas en bon état. Il est difficile de se croiser. Nous avons rencontré deux camping car sur cette route. Pour le faire en camping car il vaut mieux le faire à partir de Tamri. 

    Bonne route à vous tous,

    Bizzz

    6
    Berjalien
    Dimanche 31 Mars 2013 à 20:36

    Bonsoir je prends plaisir à vous lire et suivre votre parcours .Nous étions sur Agadir du 9 au 19 -03 et nous nous sommes rendus aux cascades par la route à partir d'Ameshroud et retour par Tamri la route de la vallée impraticable suite aux pluies de la semaine précédente.Revoir ces superbes coins et le bord de la cote ,très sympa.Avez vous trouvez le souflant après Agrouhd ,impressionant lorsque l'océan est en furie.Je partage aussi en lecture les Pollhuguetts qui sont de ma région.

    7
    Mardi 2 Avril 2013 à 10:40

    Bonjour "Berjalien"

    Hela nous n'avons pas vu le soufflant. La mer ne devait pas être assez agitée ou marée basse au moment de notre passage et n'avons rien remarqué, de plus pas de "panneau pour indiquer site touristique"

    Vous êtes encore au Maroc?

    Amicalement

    8
    Berjalien
    Mardi 2 Avril 2013 à 11:01

    Bonjour ,le site du soufflant n'est pas indiqué mais connu des Gadiris ,un colllègue résidant me l'a fait redécouvrir ,je ne le voyais pas.Malheureusement nous sommes rentrés le 19 au soir,mais nous avons bien profité de nos dix jours avec logan location .Bonne poursuite au nord que nous connaissons aussi Mogador avions couché à la villa Quiéta .

    Amicalement

     

    9
    Mardi 2 Avril 2013 à 16:19

    Bonjour,

    Le soufflant sera pour une autre année, avec un peu de chance nous arriverons à le repérer. Nous sommes encore pour une quinzaine de jour au Maroc et retrouverons ensuite la grisaille Française.

    Amicalement

    10
    Berjalien
    Mardi 2 Avril 2013 à 19:54

    Bonsoir ,pour le soufflant je vais essayer de le situer environ 4km après Agrhoud ,une pente légère ,une entrée entre deux murs au bord de la route et point de repère une petite grotte dans les rochers sur le lieu mème ,cette grotte doit dervir d'abris à certains surfers,très encombrée de canettes et bouteilles.

    Profitez du soleil ,ici pas top

    Amicalement

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :