• DE DUBROVNIK A SHKODËR

    Vendredi 30 mai

    DE DUBROVNIK A KOTOR (MONTENEGRO)

    Alors que nous n’avons pratiquement jamais vu la police, à la sortie du camping deux policiers sont en attente d’infractions, un kilomètre et à nouveau des policiers en train de verbaliser.

    DE KUPARI A CAVTATNous longeons un moment la cote puis nous en éloignons avant la frontière. Un simple contrôle de nos passeports pour sortir de Croatie, mais l’entrée au Monténégro est plus longue, certains véhicules sont bloqués un moment, pour nous contrôle carte grise, assurance, passeports et nous passons.

    FRONTIERE CROATIE - MONTENEGRO

    En à peine un kilomètre nous voyons deux contrôles de police dont l’un avec contrôle vitesse.

    Nous arrivons à Perast à proximité de l’endroit le plus étroit des bouches du Kotor, le détroit de Verige, au pied de la colline St Elijah.

    SAINT GEORGES ET NOTRE DAME DES ROCHERS

     

    Face à Perast deux ilots :

    - St Georges, ilot naturel, planté d’arbres, monastère Bénédictin, chapelle du 12ème et cimetière

    - Notre Dame des Roches, ilot artificiel (pierres entassées autour d’un récif), église baroque et sanctuaire au dôme octogonal.

    Nous avions prévu la visite de ces ilots, mais vu le temps nous filons jusqu’à Kotor.

    BOUCHES DU KOTOR - PECHEURSLe temps est maussade, la pluie fine ne met pas en valeur les paysages du Kotor. Je ne sais pas si c’est le temps ou leurs habitudes mais les automobilistes ne semblent pas avoir la patience des Croates, ils jouent sans arrêt du klaxon.

    Nous remarquons qu’ici aussi il y a de nombreuses fermes marines, mais il y a aussi des pêcheurs qui taquinent le poisson, parfois sous leur parapluie.

    A Kotor l’entrée du parking est un peu délicate, Noel accroche son pare-choc. Pour 20€ nous pouvons rester 24h.

    Nous déjeunons et dégustons une forêt noire chez Bernadette et Noel.

    Chut, faut pas le dire c’est l’anniversaire de Bernadette.

    Kotor entre mer et falaise abrupte est classée au Patrimoine de l’Unesco depuis 1979. Son système de remparts, environ 4kms, date de 9ème siècle mais a été amélioré jusqu’au 19ème.

    KOTOR PORTE PRINCIPALE   KOTOR - EGLISE STE MARIE   KOTOR - CATHEDRALE ST TRYPHON

    KOTORKOTOR - CHAPELLE NOTRE DAME DE LA SANTEUn escalier aux marches irrégulières mène à l’église Notre-Dame-de-la Santé (17ème), nous n’avons fait que la moitié du parcours.

    KOTOR - MONTEE A LA FORETRESSE ST IVAN

    KOTOR - MONTEE A LA FORTERESSE ST IVANLes différents documents n’étant pas d’accord, je dirai que nous grimpons entre 1350 et 1426 marches avant d’accéder à la forteresse Saint Ivan dominant le Kotor de 250m. C’est dur (il n’y a pas de tire-fesse Rolande), bien qu’il ne fasse pas très chaud nous transpirons, mais quelle vue. 

    KOTOR - EN DESCENDANT DE LA FORTERESSE

     

    Nous descendons et allons nous promener dans le dédale de ruelles pavées.

     

    Nous ne nous sommes pas attardés à la cathédrale St Tryphon avant de monter à la forteresse, et ensuite nous avons complétement zappé.

    KOTOR - EGLISE SV MARIJA KOLEDATAQue se cache t’il derrière cette jolie porte en bronze , nous ne le saurons pas car c’est fermé.

    Que d’églises dans ce petit triangle qu’est la vieille ville de Kotor.

    KOTOR - EGLISE SV MARIJA KOLEDATA KOTOR - EGLISE SV LUKA KOTOR

    Des hommes en costume sombre entourés de gardes du corps aux aguets et précédés de photographes, nous supposons qu’il y a une personnalité dans les rues de Kotor.

    KOTOR BY NIGHT

    85kms – N 42.42761°   -   E 18.76881°

     

     

    Samedi 31 mai

    DE KOTOR (MONTENEGRO) AU LAC DE SHKODRA (ALBANIE)

     

    MARCHE DE KOTORSi nous avions su nous serions allé faire le marché avant de partir, il a l’ai important.

    Dès la sortie de Kotor un tunnel nous permet de passer directement de l’autre côté de la montagne nous évitant le tour complet des bouches.

    Un policier en train de rêvasser, le bruit de notre véhicule l’a « réveillé », il se remet en position et pointe son laser.

    La route serpente le long de la côte boisée, empruntant souvent des tunnels non éclairés, surplombant quelques grandes et belles plages. Comme la Croatie le Monténégro est en pleine évolution, beaucoup de constructions neuves mais de nombreux chantiers abandonnés, des maisons occupées non terminées.

    DE KOTOR A BUDVA   DE BUVDA A STEVI STEFAN

    Petit arrêt pour admirer Stevi Stefan. L’ilot est relié à la terre par une route cimentée. A l’origine village de pêcheurs, les habitants ont été expropriés pour en faire un complexe hôtelier fréquenté par des stars internationales dans les années 1980.

    STEVI STEFAN

    Il y a moins d’iles mais des rochers parfois avec une habitation, parfois en équilibre.

    DE STEVI STEFAN A PETROVAC - ROCHERS + MAISON     DE PETROVAC A BAR

    Nous contournons Bar, la toiture dorée d’une église brille au soleil.

    BAR

    DE ULCINJ A SUKOBINA Ulcinj nous avons avons un moment d’hésitation. La route que nous devons prendre pour une Européenne ne nous paraît pas très large. Le Gps est formel, nous nous y engageons mais préférons demander confirmation. Nous somme bien sur la bonne route.

    DE ULCINJ A SUKOBINLes paysages changent, la route passe dans des défilés rocheux, des prairies, quelques cultures, nous commençons à voir des mosquées.

    Cette région nous paraît plus pauvre, moins évoluée.

    Sukobin, poste frontière. Nous sommes bloqués un bon moment, ça ne passe pas vite malgré les deux files.

    FRONTIERE MONTENEGRO-ALBANIEUn douanier passe prendre les papiers de plusieurs véhicules et les emmène au poste. Ça y est nous arrivons à ce niveau, le douanier regarde les papiers, les passe au préposé face à lui, qui les regarde, nous regarde, regarde les passeports, nous regarde, tamponne et nous rend les documents. Curieux ces documents sont recouverts et la carte grise n’est pas dans une pochette… Ce sont les papiers de Bernadette et Noel ! Au vu de notre réaction, le douanier comprend son erreur, et échange avec les nôtres…..

    A cette frontière il n’y à qu’un poste de douane sortie-entrée. Nous sommes donc directement en Albanie à Murigan.

    Nous trouvons assez rapidement un petit air de Maroc : un âne, des vaches sur le bord de la route, un attelage, mais il y a de jolies maisons souvent surmontées de ballons-réserves d’eau, le soleil assure la production d’eau chaude, les gens nous sourient et nous saluent d'un geste amical.

    DE MURIGAN A SHKODËR DE MURIGAN A SHKODËR DE MURIGAN A SHKODËR

    SHKODËR - VEHICULE DE DEMENAGEMENTSHKODËRA Shkodër ça circule dans tous les sens, à contresens, sans casque, des chargements improbables.

    Les trottoirs sont envahis de denrées alimentaires, des boutiques en tout genre, contraste des immeubles en mauvais état et d’autres modernes, d'une mosquée au toit argenté, d’un rond point bien dessiné et bien entretenu sur lequel on peut voir la statue de Isa Boletini. Isa Boletini, figure majeure de la résistance Albanaise contre l'empire ottoman puis contre la Serbie-Montenegro. Il s'est battu toute sa vie pour l'incorporation du Kosovo au nouvel Etat Albanais, il est assassiné en 1916.

    SHKODËR - ISA BOLETINI

    Il faut être bien vigilent pour traverser la ville, à peine sorti nous retrouvons les attelages, un cheval broutant dans un rond point, des vendeurs de légumes, des vendeurs de « tout ». Des voitures doublent sur la ligne blanche, des voitures viennent en face mais ça passe sans un coup de klaxon, le véhicule doublé ainsi que ceux venant en face se dérangent vers la droite…

    Un kilomètre de piste et nous voici au camping Lake Shkodra Resort au bord du Lac. Nous sommes agréablement surpris par ce camping bien aménagé, offrant de belles prestations.

    SHKODËR LE CAMPING LAKE SHKODRA RESORT     SHKODËR LE CAMPING LAKE SHKODRA RESORT

    SHKODËR LE CAMPING LAKE SHKODRA RESORTNous profitons du restaurant pour gouter la cuisine Albanaise, pour nous ce sera un mezzé : viande+assiette de riz+assiettes de légumes crus et grillés - dés de féta e- yaourt avec ail – olives et pain pizza, et pour Bernadette et Noel un assortiment de viandes, le tout arrosé d’un vin de pays en admirant le coucher de soleil.

    SHKODËR LE CAMPING LAKE SHKODRA RESORT

    143kms - N 42°08’18’’   -   N 19°28’02’’

     

    Dimanche 1er juin

    LAC SHKODRA

    Ce midi Bernadette nous invite au restaurant du camping pour fêter son anniversaire. Ces messieurs dégustent une carpe du lac avec un assortiment de légumes grillés, Bernadette se retrouve avec un demi poulet dans son assiette, et moi je prends des fruits de mer avec des légumes grillés. Comme nous ne savons pas terminer sans une petite douceur nous goutons les bakklava, c'est un gâteau light fait d'une pâte feuilletée, de noix baignant dans un sirop (du miel?). Un petit verre de raki pour faire passer le tout.

    CAMPING LAKE SHKODRA  

    Journée repos, pluie intermittente jusqu’à 16h.

    Le lac de Shkodra est le plus grand lac de la péninsule balkanique, sa superficie varie en fonction des saisons de 370km2 à 530km2. Il est situé sur la frontière entre le Monténégro et l’Albanie. Son affluent principal est la Morača qui y pénètre près du port de Plavnica au Monténégro. Le lac débouche sur la mer Adriatique par le Bojona, fleuve irrégulier de 32km, qui marque la frontière internationale sur la moitié de son parcours.

    LAC SHKODRA  LAC SHKODRA

    Il n’est guère possible de se promener sur les bords du lacs nous sommes tout de suite dans les roseaux. Nous entendons les oiseaux mais ne les voyons pas. C’est pourtant une réserve ornithologique, plus de 270 espèces dont des espèces menacées telles que le pélican frisé ou le cormoran pigmée.

    Nous n'avons aperçu que ces oiseaux à ventre jaune, peut être des sucriers à ventre jaune, et ce vol d'Ibis?

    SUCRIER A VENTRE JAUNE? VOL D'IBIS? SUCRIER A VENTRE JAUNE? 

     

    Lundi 2 juin

    KRUJË

    Nous partons pour Krujë avec un seul véhicule. Krujë est une ville du centre de l’Albanie , reconnue comme étant l’une des plus belles villes d’Albanie. C’est la ville natale du héros national Albanais Skanderbeg qui lutta contre l’envahissement de l’Albanie par les Ottomans au XIIIe.

    route reliant le camping _ moutonsSur la piste qui rejoint la SH1 nous tombons nez à nez avec un troupeau de moutons, des blancs, des marrons, tous bien poilus.

    DE SHKODER A LEZHËUne déviation nous permet d’éviter la rue principale de Shkodër, celle ou se tient « le souk ». Sur les trottoirs ou au bord de la route sont installés des vendeurs de pommes de terre et d’oignons, mais aussi des vendeurs de poissons. D’énormes carpes sont soit posées simplement, soit dans des caisses avec un fond d’eau soit dans une sorte d’aquarium.

    Il est tout à fait possible de faire son ravitaillement sur le bord des routes, on trouve de tout de l’étal le plus petit au plus sophistiqué, certains disposent d’un canapé.

    DE SHKODER A LEZHË DE LEZHË A KRUJË DE KRUJË A SHKODËR

    DE SHKODER A LEZHËLa région est agricole, des champs de céréales dorées alternent avec des prairies. Les maisons souvent cossues et pimpantes côtoient celles qui resteront longtemps en chantier.

    Nous sommes dans une vallée entre mer et montagne. Presque tous les villages rencontrés ont une citadelle, Lezhë n’y échappe pas.

    DE LEZHË A KRUJËNous empruntons une portion d’autoroute où il n’est pas rare de rencontrer un tracteur en contresens, des personnes qui traversent. Tiens, curieux… une impression de déjà vécu. Nous avons parfois des surprises, alors que la route est bonne, nous doublons… et oh surprise …. Un nid de dindon bien profond.

    Nous bifurquons vers Fushë-Krujë, mais ne voyons pas d’indications pour monter à Krujë. Les personnes à qui nous demandons nous font signe de continuer. Ici aussi la ville est animée, les trottoirs encombrés, je crois que je n’ai jamais vu autant de magasins avec des robes de mariée.

    Assez rapidement la route s’élève en lacets serrés, là aussi il faut faire attention car la route est bordée d’une rigole large et profonde. La ville est à 600m d’altitude.

    KRUJË- SKANDERBEGNous commençons à chercher un parking car la route nous paraît de plus en plus étroite et encombrée. Un homme nous fait garer juste en dessous de la statue de Skanderbeg. N 41°30’39’’   E 19°47’32’’, il nous demande 5€ pour 2 à 3h.

    KRUJË "VIEUX BAZAR"Quelques marches et nous sommes dans le vieux bazar ( et oui c’est nom), pas très facile de marcher sur ces pavés grossiers bien polis, et en plus il y a une rigole au milieu de la ruelle. De chaque côté des échoppes en bois proposent de l’artisanat ou des antiquités. C’est très pittoresque mais agaçant, dès que l’on fait un pas ou que l’on pose son regard sur un objet nous sommes sollicités, si bien que l’on a tendance à filer. Pourtant il y a des ateliers de tissage de tapis, de fabrication de chaussons et bonnets en feutre (ou laine bouillie ?), broderies, broderie au ruban…. Et j’aurais bien aimé regarder.

    KRUJË "VIEUX BAZAR" 

    KRUJË "VIEUX BAZAR"

     

    KRUJËNous montons ensuite vers la citadelle et le château moderne Skanderbeg où l’on peut voir des répliques d’objets ayant appartenus à Skanderbeg.

    KRUJË  - CHATEAU MODERNE DE SKANDERBEG KRUJË  - CHATEAU MODERNE DE SKANDERBEG

    KRUJË  - VUE ENVIRONNANTE

    Mal informés nous avons loupé la visite de la partie ancienne de la citadelle. Nous croisons toutefois deux ânes au travail et une tortue patriote.

    KRUJË    KRUJË

    Retour et ravitaillement en fruits et légumes auprès des petits marchands en bord de route. Une chance pour nous qu’ils acceptent les euros car nous n’avons pas de monnaie locale. Non seulement ils acceptent les euros, mais ils appliquent un taux de change normal à 140leks pour 1€.

    A Shkodër les écolières en uniformes sortent des cours.

    L'HEURE DE LA SORTIE

     

    SHKODËR

    Au retour le patron du camping vient nous voir pour préciser les modalités de notre excursion de demain.

    198kms

     

    Mardi 3 juin

    LAC DE KOMAN

    Pour pouvoir faire notre sortie il fallait être au moins six, donc le patron du camping a fait un peu de promotion auprès des campeurs. Finalement ce matin nous sommes dix à partir, plus les deux jeunes du camping.

    Les deux véhicules sont là un peu avant 8h.

    DE SHKODËR A KOMAN - COSTUME TRADITIONNELA Medje nous voyons des femmes portant l’habit traditionnel : jupe blanche large sur un pantalon blanc, haut souvent noir, et un foulard noir ou blanc avec des motifs rouges. Aujourd’hui encore nous constatons que Mère Theresa, enfant du pays, est très présente, grande statue dans un rond point.

    Je suis assise complétement à l’arrière du Ford Galaxy, j’ai l’impression qu’il a des roues ovales et je ne vous parle pas du bruit de ferraille des freins et de l’usure des pneus. Le véhicule bien que présentant un très bon aspect général extérieur à plus de 307000kms.

     

    La « bonne »route laisse rapidement place à une route de montagne avec des ponts aux parapets cassés quand ils existent. C’est une route défoncée. Les chauffeurs, pour éviter le pire, slaloment entre les nids de poules, nids de dindons ou d’autruches, le bitume effondré (signalé par une rangée de grosses pierres). C’est une route « orangina » sur plus de 30kms.

    Il n’y a plus de culture, juste quelques parcelles dès qu’il y a un filet d’eau.

    DE SHKODËR A KOMAN

    Nous croisons quelques femmes chargées de bois, des vaches – moutons – cochons en liberté sur la route.

    Pas facile de faire des photos entre les virages naturels, les virages des chauffeurs, les secousses et le pare-brise sale.

    Nous arrivons à Koman, barrage et centrale électrique. A partir de là la route se transforme en piste, un poste de contrôle dans la montée puis un deuxième à l’entrée du tunnel. Dès la sortie du tunnel nous sommes sur le minuscule port.

    BISTROT DE L'EMBARCADEREArrêt pipi et café sur le pouce au bistrot du coin sont les bienvenus après cette « épreuve ».

    LAC KOMAN - VIERGE DANS LA GROTTENous montons sur un bateau qui a l’air d’avoir déjà bien vécu. Dès le départ le pilote se signe à plusieurs reprises, ce n’est pas pour me rassurer. Mais je me dis que c’est peut être parce que nous venons de passer devant une grotte avec la Vierge.

    LAC KOMAN

    Nous sommes donc sur le lac de Koman. C’est un lac artificiel de 34kms de long et 50 à 60m de large, formé par un des barrages sur le Drin. Ce lac se situe environ 40kms au nord-est de Shkodër.

    LAC KOMAN

    LAC KOMAN FALAISESLAC KOMANLes falaises parfois abruptes se jettent dans les eaux vertes du lac. 

    LAC KOMAN 

    D’autres en pentes plus douces sont recouvertes de forêt, on peut y voir quelques habitations et ses habitants parfois occupés au ramassage du foin, des potagers, des ruches, nous apercevons également des ânes chargés.

    LAC KOMAN - MAISON ET ANES TOUT EN HAUT    LAC KOMAN

    LAC KOMAN    LAC KOMAN - MAISON ET FOURRAGE

    Cela fait maintenant une bonne heure que nous sommes sur l‘eau quand le moteur se coupe… et redémarre quelques minutes plus tard. Nous faisons demi-tour et allons accoster un peu plus loin.

    LAC KOMAN - PIQUE NIQUEL’endroit est désert, pourtant nous entendons des bruits de voix venant de l’autre rive.

    LAC KOMAN - REPARATIONNous pique-niquons au soleil tandis que le pilote et son copilote essaient de réparer le moteur. Ils paraissent bien embêtés. Deux ou trois coups de marteau, rafistolage au fil de fer, un petit tour sur le lac pour vérifier la réparation et nous embarquons.

    Finalement ce n’était peut être pas à cause de la Vierge qu’il se signait mais à cause de l’état de son embarcation.

    Retour tranquille à notre port en profitant de la vue et de la tranquillité des lieux, puis à nouveau deux heures de « secouette », la route ne s’est pas améliorée entre temps.

    LAC KOMAN    LAC KOMAN MAISON ET RUCHES

    Bien contents d’être de retour au camping.

    SHKODËR - SOMMETS ENNEIGES

    Nous finissons la soirée au resto du camping, cadre agréable, serveur aimable. Bonne humeur garantie surtout avec le petit verre de raki final. Ce camping est vraiment à recommander.

        

     

     

     

    « DE HVAR A DUBROVNIKDE SHKODËR A HERCEG NOVI »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Juin 2014 à 17:00

    C'était peut-être pour vous l'escorte, ils voulaient vous protéger.

    Les ciels sont gris mais les monuments sont beaux.

    Bonne route.

    2
    Dimanche 1er Juin 2014 à 17:33

    Je n'y avais pas penséwink2

    Mais ils ont oublié de s'occuper de nous.

    3
    Mardi 3 Juin 2014 à 11:20

    Coucou 5 jours sans internet , ne rigole pas le temps !!!
    car si les connexions sont là, trop de temps pour charger les photos , alors j'ai tout abandonné.
    Bon je lis que vous continuez bien agréablement même avec quelques petits soucis, mais c'est cela l'aventure.
    Nous sommes arrivés à Split et Kotor sera surement en fin de semaine ou la semaine prochaine.
    Acceptes-t-ils les € ?ou faut il vraiment faire du change ?????
    Bisous et peut être à la revoyure sur votre route du retour hi hi hi winktongue

    4
    Mardi 3 Juin 2014 à 15:07
    Bonjour, Pour ce qui est du Montenegro pas de soucis, même s'ils ne sont pas dans la zone euros ils n'utilisent que l'euro, donc pas de change à faire. En Albanie, ils prennent les euros presque partout, mais je pense que pour un séjour plus long que le notre il est bien d'avoir un peu de monnaie locale. Demain nous repartons vers le Montenegro. Bises à vous deux. Ghyslaine
    5
    marie claude
    Lundi 9 Juin 2014 à 08:55
    bonjour des villedomeriens ici tout vas bien hier soleil cette nuit gros orage pas de degat super images nous voyagons avec vous par les photos et vos commenter bises marie claude
    6
    Lundi 9 Juin 2014 à 18:41

    Bonjour les Villedomeriens, 

    ici grand soleil, il fait encore 38°à 18h30, dur dur.

    Nous avons vu qu'en France il fait bien chaud également et qu'une bonne partie de la France était en alerte orage.

    Nous sommes en Bosnie à Mostar, donc comme il y a de l'internet je vais pouvoir mettre le blog à jour. 

    Et ce voyage en Norvège, il est fait?

    Bises

    Ghyslaine

    J'ai bien internet mais impossible de charger sur le blog....cry

    7
    marie claude
    Mardi 10 Juin 2014 à 11:03

    bonjour

    ici il ne fait pas beau de l'eau des orages  depuis hier soir  de la greles  gros comme des balles de golfes  sur joue de gros dégâts pas chez nous je vois que vous avez chaud bonne route pour la suite

    bises

    marieclaude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :