• SLOVENIE 2005

    SLOVENIE 2005 

     

    Vendredi 10 juin

    SLOVENIE 200516h15 nous partons directement de Vernou, JM est venu me chercher. Et oui cela permet de profiter d’une heure supplémentaire de vacances.

    Nous faisons étape à Montier en Der

    640 kms

     

    Samedi 11 juin

    Nous entrons en Allemagne vers 14h.

    Les autoroutes sont certes gratuites mais pas terribles, nous avons l’impression d’être sur les routes du « Lauragais ». Après Stuttgart ça s’améliore.

    A partir de Munich les montagnes Autrichiennes s’offrent à nous.

    20h nous nous posons à Prien sur le terrain de camping près du lac Chiemsee. L’accueil n’est pas agréable : « full », alors qu’il y a plein de places. C’est laborieux, mais on finit par nous installer près d’un rassemblement d’évangélistes, grosses caravanes Tabbert.

    En nous promenant après le repas nous constatons que non seulement il y a de nombreuses places inoccupées, mais qu’il y en a avec jolie vue sur le lac et la montagne.

    Ce n’est pas grave pour une nuit.

    Température peu élevée depuis que nous sommes en Allemagne, nous supportons un peu de chauffage

     

    Dimanche 12 juin

    Temps toujours frais, un peu de pluie cette nuit.

    Nous trouvons un stationnement gratuit dans la Herraserstrasse, sinon parking payant près de l’embarcadère.

    Nous prenons le bateau pour Herrenchiensee. Aussi bien au niveau du parc que château nous avons un peu l’impression d’être à Versailles, le château serait la réplique de la partie centrale de Versailles. A l’interieur nous retrouvons Louis XIV, Louis XV, Marie Antoinette…

    SLOVENIE 2005 SLOVENIE 2005 SLOVENIE 2005

    SLOVENIE 2005Nous apprécions la visite guidée en Français, nous ne sommes que neuf.

    Frauenchiemsee ou île des femmes, ressemble à un village, nous y trouvons principalement des auberges et une église. Certaines façades et les toitures sont en tuiles de bois.

    Etape nocturne à Bad Reichenhall sur un parking CC très tranquille avec vue sur la montagne. La ville est accessible à pieds, c’est une ville Thermale avec une grande rue piétonne.

    SLOVENIE 2005    SLOVENIE 2005

     

    DE MONTIER EN DER A BAD REICHENHALL  

    Lundi 13 juin

    L’orage de cette nuit a laissé place au beau temps.

    Arrêt à la frontière Autrichienne pour prendre la vignette.

    La traversée de l’Autriche se fait sans problèmes, au cœur de montagnes encore très enneigées et sous le soleil et le vent. Nous rencontrons de nombreux tunnels, certains très longs dont celui de Saint Michael.

    SLOVENIE 2005Nous avons droit au contrôle des papiers et entrons enfin en Slovénie. Il faut tout de suite emprunter un tunnel (payant), puis nous bifurquons vers le Triglav.

    SLOVENIE 2005A Gorz Martuljek nous ne trouvons pas de quoi nous poser, nous filons jusqu’à Kranjska Gora. Le parking à côté de la police et juste au dessous du départ des pistes de ski fera notre affaire pour la nuit.

    Nous rencontrons de nombreux randonneurs dans cette petite ville pimpante.

    Un CC Français vient s’installer à côté de nous.

     

    Mardi 14 juin

    SLOVENIE 2005
    Nous montons à Planica.

    SLOVENIE 2005A cette heure matinale nous n’avons pas de mal à trouver une place sur le parking au pied du tremplin. Le gardien s’empresse de nous demander 500 tolars soit environs 2€, et comme nous payons en euros il arrondit généreusement à 5€ !!

    C’est le point de départ de jolies balades, nous allons dans la vallée de Tamar.Notre point final est une grande clairière au pied du Mont Jalovec (2645m)  dont nous ne verrons pas le sommet qui se cache dans les nuages.

    Nous reprenons la route en début d’après midi.

    Partout dans les près nous voyons des « Kozolec ». Un Kozolec est un séchoir à foin, il est en général constitué de poteaux verticaux placés en ligne et reliés entre eux par des planches horizontales. Parfois ils sont recouverts d’une toiture pour protéger le foin des intempéries.

    A Stara Fuzina nous nous arrêtons pour admirer les « toplar ». Le toplar est également un séchoir à foin, mais il est constitué de deux rangées parallèles recouvertes par un toit. Il dispose souvent d’un plancher créant un grenier, et le pignon est généralement décoré.

    SLOVENIE 2005      SLOVENIE 2005

    Nous allons repérer les lieux pour demain et revenons sur le parking de Bohinjska Bistrica pour la nuit.

     

    Mercredi 15 juin

    Après une soirée et une nuit pluvieuses, le temps de ce matin est très moyen.

    A 8h30 nous sommes sur le parking de la Slap Savica. A cette heure matinale nous sommes les seuls visiteurs.

    SLOVENIE 2005Il faut 20mn de marches pour accéder à la cascade. Non je n’ai pas fait de faute à marches, car ce sont bien des marches qui permettent d’accéder.

    Notre effort, malgré le soleil très timide, est récompensé, très belle vue sur cette chute d’eau de 80m.

    SLOVENIE 2005

    Nous nous arrêtons ensuite près du lac pour prendre quelques photos. Un CC vient se poser à côté de nous, ce couple du Mercantour est parti du Val D’Allos début mai et ne rentrera que début juillet. Nous envions le fait de pouvoir visiter la Croatie et la Slovénie tranquillement. Nous discutons un bon moment et échangeons quelques bons plans.

    Petit arrêt près des toplars et filons à Bled. C’est un peu laborieux pour se garer. Nous longeons une partie du tour du lac, nous ne faisons ni la balade en barque ni la montée au château à cause de la chaleur. Il est toutefois possible de monter au château avec le véhicule car il y a un parking.

    SLOVENIE 2005 SLOVENIE 2005 SLOVENIE 2005

    SLOVENIE 2005SLOVENIE 2005

     

    Nous repartons pour Vintgar visiter les gorges.

    Cette gorge de 1,6km est un régal pour les yeux. Elle est creusée entre deux montagnes. Un sentier et des passerelles de bois longent ou enjambent la Radvona. L’orage nous oblige à rebrousser chemin juste avant la grande cascade.

     

    Nous trouvons un stationnement pour la nuit à Kranj, plus exactement près du stade à Naklo.

     

    Jeudi 16 juin

    La vallée qui nous emmène vers Skofja Loka est agricole, culture de céréales et serres. Là encore nous voyons beaucoup de maisons en construction ou en cours de rénovation.

    Comme chez nous les jeunes ont un téléphone greffé sur l’oreille.

    SLOVENIE 2005Nous visitons la vieille ville de Skofja Loka sous un soleil de plomb, de jolies façades dont certaines signalées comme patrimoine. Il suffit parfois de pousser une porte pour découvrir une cour à arcades ( un peu comme la maison d’Henri IV à Auch).

    SLOVENIE 2005

    SLOVENIE 2005A Postojna nous achetons le billet groupé pour la visite de la grotte et du château. Les prix sont nettement plus élevés que ceux relevés sur internet avant de partir, et les taux pour le paiement en euros sont très fantaisistes.

    SLOVENIE 2005Une partie de la grotte se visite en « petit train » sur 2 kms, puis à pieds sur 1,3 kms. La grotte a été découverte en 1818 et ouverte au public en 1819, température intérieure aujourd’hui 8°. Nous pouvons y voir de superbes concrétions et bien sur des proteus. Il y en a 5 ou 6 dans un vivarium. Comme les Proteus peuvent rester un certain temps sans manger, ils sont péchés dans la rivière souterraine, laissés un mois dans le vivarium et ensuite remis à l’eau pour en remettre d’autres.

    La visite se fait en Français, nous sommes rattachés à un groupe qui séjourne en Croatie.

    SLOVENIE 2005SLOVENIE 2005Nous enchainons avec le château de Predjana, nous y accédons par une petite route bien étroite. Le château est impressionnant, il est intégré dans la roche. Il me semble qu’il pourrait être encore tout à faut habitable aujourd’hui. Un des problèmes serait peut être la hauteur de certaines marches d’environ 40cm avec des bords très arrondis obligeant à faire de grandes enjambées difficiles surtout en descente.

    SLOVENIE 2005

    Nous nous installons pour la nuit sur le camping de Pivka Jama, il est difficile de trouver des endroits pour faire les services. Ce matin nous nous sommes arrêtés sur l’aire d’autoroute de Logatec, mais manque de chance l’aire de service était sur l’autre sens de circulation.

     

    Vendredi 17 juin

    Nous n’avions pas vraiment l’impression d’être en altitude, nous descendons un bon moment avant d’arriver dans la vallée de la Vipava. C’est une vallée fertile, vignes, vergers (principalement pêches et cerises), culture de blé, orge et un peu de maïs.

    SLOVENIE 2005D’après les guides Vipava est « la Venise Slovène ». Venise, Venise, je ne vois pas beaucoup d’eau et suis donc surprise par la comparaison. Nous croisons Chantal et Alain, le couple du Val D’Allos. Nous bavardons un moment et continuons notre visite. Nous finissons par trouver de l’eau et des ponts, c’est « Venise ».

    Après le déjeuné, nous partageons un café avec nos concitoyens.

    Nous nous posons sur le parking de Škocjanske Jame et demandons à l’accueil si nous pouvons passer la nuit ici : « Pas de problèmes ».

     

    Samedi 18 juin

    A part deux voitures qui sont venues à minuit faire « le cirque » sur le parking, la nuit a été tranquille.

    Ce matin nuageux, toujours chaud et lourd.

    SLOVENIE 2005A 9h30 nous prenons nos billets et descendons par un sentier boisé avant d’arriver à l’entrée. Le guide commente en Anglais, et comme il y a un groupe de Hongrois leur propre guide traduit en Hongrois. Autant dire que les explications nous échappent un peu, voire beaucoup.

    Nous marchons pendant 3kms, au début il y a des galeries, des salles aves surtout des stalactites aux formes curieuses. Mais le canyon est le clou du spectacle. Impressionnant, la rivière Reka coule dans le fond (normal) et nous passons sur une passerelle : 45m au dessus de la rivière !.

    SLOVENIE 2005Ces grottes sont inscrites depuis 1986 au patrimoine mondial de l’Unesco.

    SLOVENIE 2005Retour au parking où nous déjeunons au milieu des papillons.

    Dans l’après midi nous faisons le tour du parc Škocjan. Sur le plan remis lors de l’achat des billets nous voyons un train, mais arrivés au belvédère point de train. Nous continuons à pieds, faisons le tour de la doline et surplombons le gouffre à plusieurs reprises, c’est gigantesque.

     

    Nous quittons ce site et nous dirigeons vers l’Adriatique. C’est toujours montagneux, mais il y a des vergers, des vignes, l’ensemble paraît moins entretenu.

    SLOVENIE 2005Un parking au bord de l’eau à Koper nous permet de visiter la vieille ville.

    Nous ressentons vraiment l’influence Venitienne. Sur la place Vitto nous croisons deux mariages, chacun est escorté d’au moins un accordéoniste.

    SLOVENIE 2005Nous repérons enfin l’office du tourisme où l’on nous aborde bien sur dans un « charabia » que nous ne comprenons pas. Je demande, dans mon anglais très très approximatif, s’ils parlent Français (on ne sait jamais), une jeune femme, de toute évidence Française, se manifeste et nous donne explications et documents en Français.

     

    Nous essayons de trouver un village pour la nuit. Ce sera Smarje. Alors que JM est en train de manœuvrer une dame âgée vient pour discuter avec moi. Bien qu’elle parle de nombreuses langues : Slovène, Croate, un peu Italien, un peu Allemand nous avons beaucoup de mal à nous comprendre, c’est bien dommage car cette dame avait vraiment envie de parler.

    Nous nous installons près du terrain de sport. Nous espérons que les jeunes présents et qui commencent à tourner ne vont pas venir cette nuit.

     

    Dimanche 19 juin

    Comme nous nous en doutions les jeunes sont venus cette nuit faisant du bruit et à 2h du matin sont venus taper à la porte du véhicule. A 4h, ce sont les coqs qui nous ont sonné le réveil !

    SLOVENIE 2005Ce matin grand soleil, nous apercevons l’Adriatique. Ici les toits sont recouverts de tuiles arrondies.

    Nous allons ensuite vers Piran. La route empruntée nous emmène vers Portoroz, pour voir les salines de près il faudrait passer en Croatie et le chauffeur ne semble pas décidé. Nous allons dans le centre de Portoroz, il est impossible de se garer, c’est dimanche et tous les autochtones doivent être là. Ça ressemble à la côte d’Azur.

    A l’entrée de Piran il y a un parking dont une partie est réservée aux cars, camping car et véhicules à remorque. En réalité il y a l’emplacement de 3 cars, et c’est bien sur déjà occupé. Comme c’est impossible de se garer ailleurs nous retournons vers Portoroz où c’est toujours pareil.

    Il n’y a pas de plages sur ce littoral, juste des bandes bétonnées, parfois 1m de plage à galets et tout ça est squatté, concentration importante au m2. Même les bancs sont réquisitionnés pour le bronzage.

    SLOVENIE 2005Nous continuons vers Izola, où enfin nous trouvons un parking retiré près d’un stade.

    SLOVENIE 2005Nous déjeunons et allons vers les « plages ». Toujours pareil : du béton, des échelles qui descendent dans l’eau, quelques endroits caillouteux, des gens assis dans l’eau, d’autres allongés sur les cailloux ou le béton, d’autres sur les zones herbeuses derrières. Il est 13h et les gens sont exposés au soleil. Le tour du port et de la ville est vite fait, après l’achat de quelques fruits et légumes sur le marché nous repartons.

    Nous prenons exprès l’autoroute pour faire nos services à Logatec, cette fois ci nous sommes dans le bon sens, nous en profitons pour acheter notre pain.

    Route toujours montagneuse pour aller à Idrija, où nous trouvons un petit parking ombragé en hauteur.

     

    Lundi 20 juin

    Ce matin nous sommes réveillés par le va et vient des voitures sur le parking. Nous avons rapidement l’explication c’est jour de marché.

    SLOVENIE 2005Le musée ouvre certains jours à 8h d’autres à 9h ! Il est consacré principalement à la ville, la mine, les minéraux, la résistance et un peu la dentelle. Pas de démonstration, dommage. En sortant nous croisons un couple de Nîmois « en grandes vacances » qui s’empressent de nous donner quelques conseils et nous racontent leurs voyages…., nous passons un bon moment avec eux.

    SLOVENIE 2005Sur le parking des cars il y a un genre de derrick, puis au dessus le l’hôtel de ville une ancienne mine, la cour est ouverte mais ça ne semble pas se visiter. Nous partons ensuite à la recherche de la mine de mercure, nous ne visitons pas. C’est un bâtiment quelconque, au rez de chaussée c’est le départ de la visite et les étages sont transformés en chambres d’hôtel.

    Achat de quelques cartes au bureau du tourisme, pour les timbres il faut aller à la poste.

    Nous tournons un moment autour de Ljubljana pour trouver un stationnement pour la nuit. Le patron d’une jardinerie à Dobrova accepte gentiment que l’on passe la nuit sur son parking et nous propose même de l’eau ou autre chose si l’on a besoin.

    Nous passons la soirée avec vue sur les montagnes au loin, le château de Ljubljana et toutes les jolies plantations de la jardinerie.

     

    DE BAD REICHENHALL A IDRIJA

     

    Mardi 21 juin

    Après une nuit calme, nous montons au parking du château de Ljubljana. Pendant que nous cherchons le chemin qui descend directement dans la ville, un Autrichien nous invite à le suivre, il enseigne l’Allemand à Ljubljana et parle correctement le Français.

    SLOVENIE 2005Nous débouchons sur la place du marché. C’est énorme, coloré, des marchands de fruits et légumes à gogo, des petites mamies qui vendent des myrtilles, des fraises des bois, des framboises. Un peu plus loin près de la Ljubljanica des marchandes de champignons, girolles ; dans l’autre rue des marchandes de fleurs ; sous les halles : viandes, viandes fumées, saucisses, pains, gâteaux….

    SLOVENIE 2005Nous arrivons devant « les 3 ponts » que nous traversons, statue France Petersen, église Franciscaine, grands magasins… nous faisons le tour de la ville, admirons les monuments principaux, le parc Tivoli et revenons vers la Ljubljanica et passons dans la vieille ville.

    SLOVENIE 2005 SLOVENIE 2005 SLOVENIE 2005

    Sur l’ensemble de la ville nous remarquons des façades très différentes parfois très colorées, souvent en mauvais état même si l’on voit des débuts de restauration.

    SLOVENIE 2005    SLOVENIE 2005    SLOVENIE 2005

    SLOVENIE 2005
    SLOVENIE 2005SLOVENIE 2005Après cette visite sous un soleil de plomb nous remontons vers le château en faisant un crochet par le pont des dragons et achetons quelques fruits et légumes.

    Un petit repos et nous enchainons la visite du château. C’est un peu décevant, des restaurations bizarres. Nous regardons un film équipés de lunettes 3D, commentaires en anglais dans nos écouteurs, mais couverts par ceux en slovène.

    Quelques marches et nous avons accès à une terrasse nous offrant une superbe vue sur Ljubljana.

    Nous avons prévu d’aller à Novo Mesto mais nous nous trompons de route. Grâce à cette erreur nous voyons un ours traverser devant nous. Puis il se « camoufle » dans le bois pour nous regarder passer, nous l’apercevons derrière les branches. Je suis trop surprise pour le photographier. (nous n’avions ni bu ni fumé la moquette)

    Etape nocturne à Grosuplje, petite ville industrielle : Black et Decker, petits camions Fiat… logements ouvriers.

     

    Mercredi 22 juin

    « Trois petits tours » dans la ville de Novo Mesto et nous repartons, impossible de se garer.

    Région industrielle, logements différents, des ensembles ouvriers, toujours l’impression d’un bon niveau de vie.

    SLOVENIE 2005Nous remontons cers Celje en passant par Trebnje, Sevnica, Zidani Most en empruntant une petite route montagneuse longeant la rivière, nous y voyons beaucoup de hérons.

    Un gros orage, et nous visitons la vieille ville de Celje, pas la nouvelle qui est industrielle et très étendue.

    Depuis quelques jours c’est un peu la galère pour trouver nos points de chute nocturnes, nous tournons un moment dans les villages et finissons par nous garer à Zalec dans une cité ouvrière, petits immeubles de 8-9 étages.

    Aujourd’hui encore nous avons vu de grandes maisons en construction, les gens y habitent avant qu’elles ne soient terminées, les maisons sont souvent très colorées de couleurs tapantes : jaune, bleu, vert, rose foncé et même turquoise.

    Nous avons également vu des cultures de houblon.

     

    Jeudi 23 juin

    Direction Velenje, visite du château et des tremplin d’été.

    SLOVENIE 2005     SLOVENIE 2005

    Nous manquons Slovenska Bistrica et filons vers Ptuj.

    Nous traversons une vraie plaine, les champs sont nettement plus grands et la culture diversifiée. Nous ne voyons ni kozolec, ni toplar.

    SLOVENIE 2005A Ptuj nous trouvons facilement des stationnements. Un pont piéton traverse la Drava pour aller dans la vieille ville. Comme souvent derrière une grosse porte une cour cernée de bâtiments à arcades s’offre à nous, de jolies façades d’époques et de styles différents.

    Un gros 4X4 aménagé avec à son bord un couple d’Allemands vient se poser pour la nuit près de nous.

     

    Vendredi 24 juin

    Nuit un peu bruyante entre les coqs, les voitures, les trains et un camion qui est venu chercher sa remorque.

    A 8h30 nous partons vers le château. Comme bien souvent il n’y a pas de document en Français, mais visite agréable car le château est bien entretenu avec de beaux meubles.

    SLOVENIE 2005     SLOVENIE 2005

    Nous faisons un petit tour de la ville et changeons de l’argent en prévision du jour national (25 juin) et du week end. Il y a beaucoup de monde dans les rues.

    SLOVENIE 2005    SLOVENIE 2005    SLOVENIE 2005

    SLOVENIE 2005Nous reprenons la route pour Ormoz, et poussons jusqu’à Jeruzalem. Jeruzalem ressemble plus à un hameau qu’à un village : une boutique, un point information.

    SLOVENIE 2005Nous sommes au cœur des vignes, c’est très vallonné, joli paysage et des crecelles.

    De là nous allons jusqu’à Ljutomer où nous trouvons un parking pour la nuit.

    Petit tour dans la ville où en relevant la tête je vois madame cigogne installée sur son nid (mais elle n’avait pas de baluchon avec un bébé dedans)

     

    Samedi 25 juin

    Fête nationale Slovéne. Nous ne remarquons rien de particulier, aucune animation.

    SLOVENIE 2005A Veržeg au moulin sur la Mura « Mlin na Mura », les gens travaillent normalement comme tous les samedi matin. La roue du moulin se situe sur l’eau entre deux bateaux tandis que le reste du moulin est sur la berge.

    SLOVENIE 2005Nous allons ensuite à Beltinci pour voir le deuxième moulin. Il se situe exactement à Ižakovci, au bout d’une petite route. Il y a également une guinguette, plusieurs bâtiments, des grandes tables et des barbecues.

    Ce moulin ressemble au précèdent mais il est complètement sur l’eau.

    SLOVENIE 2005

    Nous filons ensuite à Filovci où il y a théoriquement un potier au n° 29, sauf que ce n’est pas facile à trouver car la numérotation est très fantaisiste. Un groupe… c’est là. On dérange un peu, nous voyageurs indépendants. On a du mal à se faire comprendre mais on finit par avoir quelques échanges. Les pots noirs sont cuits dans un four à briques, c’est chauffé de trois côtés, combustion de pin. Les traces plus claires sont dues au fait que les pots se touchent. Ces pots sont bruts et ne peuvent contenir de liquide, ils servent uniquement à la décoration.

    Nous allons jusqu’à la frontière Hongroise à Dobrovnik, nous avons l’impression d’une ville morte.

    Nous poussons jusqu’au lac Bukovniško Jezero, quelques maisons, des pécheurs, un endroit camping ? ou juste petit coin pour se retrouver, manger avec barbecues et ce qui ressemble à des poêles.

    En contrebas de cette zone il y a de grandes tables et un orchestre, musique à fond.

    Nous essayons de trouver la cave touristique, mais nous faisons rapidement demi tour car la route nous paraît peu engageante.

    SLOVENIE 2005

     

    Nous retournons sur le parking de Filovci pour la nuit, nous assistons à la livraison des bidons de lait. Certains transportent leurs bidons dans une brouette, une remorque, à bicyclette, en voiture… ils les vident dans un local sur la place, discutent et repartent.

    Nous sommes bien loin des normes Françaises…

     

    Dimanche 26 juin

    Nuit un peu perturbée par des bruits près du véhicule. En fait c’est juste quelqu’un qui est venu placer un mot sur le pare brise  « bonjour la France » avec un nom et une adresse.

    Nous déjeunons et décidons d’aller voir à cette adresse. Personne ne répondant à notre coup de sonnette nous laissons un petit mot.

    Après un arrêt à Murska Sobota nous filons jusqu’à Maribor dans un paysage plat, une culture diversifiée, de la vigne. Nous pouvons encore voir de nombreux nids de cigogne, et des crécelles à vent.

    Nous passons la nuit sur le parking du téléphérique.

     

    Lundi 27 juin

    Comme souvent des voitures sont venues « s’amuser » cette nuit sur le parking.

    SLOVENIE 2005La ville est en effervescence, une fête se prépare, elle dure de fin juin à mi juillet sur les bords de la Drava.

    Cette ville est la deuxième ville de Slovénie, après la capitale Ljubljana. Nous pouvons y voir quelques jolies façades dont celle de l’hôtel de ville, le monument de la peste sur la place et la plus vieille vigne au monde, elle daterait de 400 ans. Peu de boutiques, mais de nombreux marchands de glace.

    SLOVENIE 2005   SLOVENIE 2005

    Nous continuons notre route vers Dravograd en suivant la Drava qui compte un certain nombre de centrales électriques. Il y a toujours de la vigne et des ruches superbement peintes. Je n’arrive pas hélas à les prendre en photo. Celle vallée encaissée s’élargit un peu avant Dravograd. Brusquement le temps s’obscurcit, l’orage gronde de partout et des trombes d’eau et de grêles nous tombent dessus. Nous sommes obligés de nous arrêter en attendant que ça se calme.

    Nous n’avons pas trouvé d’intérêt particulier à Dravograd, nous y avons dépensé nos derniers tollars et dormi.

     

    Mardi 28 juin

    Contrôle de papiers au passage de la frontière Autrichienne.

    Route montagneuse, encaissée et de la neige à faible altitude.

    A Saint Michael nous avons droit a un contrôle des papiers du véhicule.

    Nous repassons en Allemagne et retrouvons notre parking de Bad Reichenhall sous l’orage.

     

    Mercredi 29 juin

    Aujourd’hui nous visitons Dachau, enfin plus exactement le camp de concentration.

    SLOVENIE 2005Nous entrons par le Jourhaus, nous franchissons un portail de fer forgé où nous pouvons lire « Arbeit macht frei » = « travail donne la liberté »

    Un système audio en Français nous permet de suivre la visite, mais ce n’est pas toujours très facile de suivre ce qui se dit dans l’appareil et ce que nous voyons sur les panneaux.

    Dachau très impressionnant et chargé d’émotions, on a du mal à s’imaginer l’horreur, l’importance des lieux. Le plus horrible reste peut être les fours crématoires si toutefois on peut mettre des degrés dans l’horreur des faits, entre les fours et les supplices infligés aux prisonniers.

    Il n’était pas facile de s’échapper de ce camp, tout d’abord

    -une bande de gazon de 5 à 6m, dès qu’un prisonnier y mettait le pied on lui tirait dessus,

    -un fossé de 2m,

    -une nouvelle bande de gazon de 1m,

    -des barbelés roulés par terre

    -une clôture électrifiée,

    -une bande de gazon,

    -un mur surmonté de barbelés

    et des miradors disposés régulièrement.

    Dachau fut le modèle de tous les autres camps. Il était prévu pour 6000 personnes mais en contenait en réalité 30000. Les « lits » superposés sur 3 niveaux étaient devenus des « plateformes » superposées.

     SLOVENIE 2005      SLOVENIE 2005

    A Markt Indersdorf nous cherchons l’aire de service. Elle se situe chez un concessionnaire camping car et ne dispose que d’une borne et d’une place déjà occupée. Après un échange très gestuel, entre deux mots d’allemand, le concessionnaire nous installe au milieu de ses caravanes d’occasion.

     

    Jeudi 30 juin

    Nous faisons un détour par Güglingen pour saluer Brunehilde et Manfred. La ville a beaucoup changé par rapport au souvenir que j’en ai. Je demande à un couple et comme c’est difficile à expliquer, le monsieur prend sa voiture et nous précède.

    Nous leur faisons une grosse surprise car nous n’avons pas prévenu de notre passage.

    Etape nocturne à Saverne.

     

    Vendredi 1er juillet

    Nous reprenons la direction de la Touraine sous la pluie.

     

    DE LJUBLJANA A DACHAU

     

    4313kms

     

     

    DE LA TOURAINE A LA HONGRIE - VIENNE »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    sabine A
    Samedi 10 Août 2013 à 18:36

    là encore un joli voyage !!!


     


    bizz à ++++

    2
    Samedi 10 Août 2013 à 18:50

    C'est vrai que la Slovénie est un peu pays assez méconnu mais très joli et avons toujours été bien accueillis.

    Les vacances se passent bien?

    Bises

    3
    Lundi 12 Août 2013 à 09:59

    je me mets ton article sous le coude !!!! car forcément dans nos projets de voyage .... l'année prochaine  et puis des photos symps à découvrir
    Nous avons fait aussi ce lac en Autriche

    je vois que vous êtes aussi sur Jooméo, nous aussi le lien est sur le blog.

    je me sauve --> kiné car...  rotule déboitée !!!!

    bisou

    4
    Mercredi 7 Mai 2014 à 11:13

    bonjour

    joli voyage sur le blog

    a bientot

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :